Unai Emery
Unai Emery | AFP

PSG-Barça : Emery entre dans le vif du sujet

Publié le , modifié le

Unai Emery est arrivé l'été dernier dans la capitale avec l'objectif majeur de faire franchir un palier au Paris Saint-Germain en Ligue des Champions. Peu gâté par le tirage au sort, le tacticien espagnol se retrouve d'emblée confronté au FC Barcelone, l'un des favoris de la prestigieuse compétition. Ce mardi en 8e de finale aller, le Parc des Princes va vibrer pour un nouveau défi face au mythique club catalan et Emery sera évidemment au coeur de toutes les discussions, avant, pendant et après le match...

« On va préparer le match contre le Barça en sachant que les deux équipes sont dans un très bon moment », expliquait Emery, vendredi après la victoire à Bordeaux en L1 (3-0). Deuxième à trois longueurs de Monaco, le PSG surfe sur une bonne série. Depuis son nul (1-1) contre l’ASM, le club parisien a enchaîné trois victoires en championnat. Mais les futurs adversaires des Parisiens ont également rappelé qu’ils n’étaient pas en reste en écrasant Alavès samedi (6-0).

« Pour le niveau du Barça, j'ai vu de très beaux matches du Barça cette saison, d'autres moins bien, mais ça reste quand même le Barça, donc une opposition très compliquée », rappelle encore Emery, conscient que ses employeurs sont plutôt du genre impatients… S’il semble moins affûté dans le secteur défensif que la saison passée, l’ogre catalan reste tout de même sur 11 matches sans défaite (8 victoires et 3 nuls) toutes compétitions confondues.

"Mes joueurs ont le niveau"

Autant dire, qu’Emery a du pain sur la planche s’il souhaite faire bonne figure et démontrer que ses patrons ont eu raison de lui accorder leur confiance. Face au trio Messi-Suarez-Neymar, le coach de 45 ans sait à quoi s’attendre. « Je les connais très bien et le PSG les connaît très bien aussi. C'est une bonne chose... Mes joueurs ont le niveau. Ils veulent et peuvent grandir avec ce match », fustigeant quelque part un manque de maturité de son équipe.

« L'important sera avant tout de gagner les duels. Si on ne fait pas cela, la tactique mise en place ne servira à rien », a prévenu Emery, remettant là encore la responsabilité d’une éventuelle défaite sur l’engagement de ses joueurs. « Ce match sera beau ! C'est l'occasion de montrer qu'on peut aller loin. C'est une difficulté que nous voulons passer, surmonter, a-t-il martelé. Nous allons nous appuyer sur nos forces et pas chercher à imiter l'Atlético, par exemple. Nos caractéristiques sont bonnes pour contrer cette équipe. Mes joueurs ne se sentent pas inférieurs à la MSN. »

Après des débuts hésitants à la tête du PSG, notamment en raison du départ d’Ibrahimovic, l’Espagnol a trouvé semble-t-il le juste équilibre, finissant par convaincre ses joueurs. « Il travaille beaucoup, met beaucoup d'intensité et ne laisse pas les joueurs se relâcher », explique Lucas au sujet de son entraîneur. Mais pour les patrons du PSG, seul le résultat comptera à la fin.

"Le PSG veut grandir" 

Le ​Barça ne lui réussit pas

D'Almeria où il avait officié entre 2006 et 2008, en passant par Valence (de 2008 à 2012), au FC Séville (de 2012 à 2016), Unai Emery a affronté à 23 reprises le FC Barcelone. Malheureusement, son bilan n'est pas vraiment flatteur, avec 16 défaites, 6 matches nuls, pour une seule victoire. Laurent Blanc avait finalement un meilleur ratio avec une victoire et trois défaites. Mais avec Séville, Emery a bien remporté trois titres européens d'affilée, ce qu'aucun entraîneur français n'est parvenu à réaliser...

 

 

Romain Bonte