PSG - Atalanta Bergame : Neymar, l'heure de vérité a sonné

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Neymar, finale CDL
Neymar, seul buteur en finale de Coupe de la Ligue contre Lyon (1-0), doit porter le PSG en demi-finales de Ligue des Champions. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Trois ans après son arrivée au PSG, Neymar joue ce soir son premier quart de finale de Ligue des Champions avec le club de la capitale contre l'Atalanta Bergame. Blessé les deux années précédentes à l'approche des matches couperets, le Brésilien a enfin l'occasion de montrer qu'il peut hisser son club dans le dernier carré continental.

Recruté à prix d'or en 2017 pour 222 millions d'euros, Neymar s'avance, ce soir, vers son tout premier quart de finale de Ligue des Champions sous le maillot du PSG. Loin des attentes légitimes des dirigeants, des supporteurs - de tout le monde pour dire vrai - à son arrivée. "Il était le joueur qui devait faire gagner le PSG, pas en championnat, pas en Coupe de la Ligue, mais en Ligue des Champions", assène d'entrée Eric Roy, consultant pour france·tv sport.

Trois années sont passées et les blessures aussi, privant le Brésilien des échéances les plus importantes de la saison lorsque l'on joue pour le Paris Saint-Germain. "Neymar est arrivé au PSG pour ce genre de matches et pour l'instant, il n'en a quasiment pas joué", regrette Eric Roy.

Seulement trois matches à élimination directe en C1 avec le PSG

De fait, depuis sa signature à l'été 2017, Neymar n'a disputé que trois rencontres à élimination directe en C1 sur six possibles : le huitième de finale aller au Real Madrid (1-3, 14 février 2018) et la double confrontation contre le Borussia Dortmund, cette saison, au tour précédent (1-2, 18 février 2020 et 2-0, 11 mars 2020). Famélique. "J'ai vécu des moments de joie et d'autres plus compliqués, surtout quand je n'étais pas capable de jouer à cause des blessures", confesse la star brésilienne sur son site officiel.

Une fracture du métatarse en 2018 contre l'Olympique de Marseille l'avait privé du retour au Parc des Princes contre le Real Madrid et ses coéquipiers s'étaient inclinés 2-1 (6 mars 2018, 3-4 au cumulé). Il avait d'ailleurs manqué le reste de la saison. Rebelote l'année suivante avec une blessure au pied contractée contre Strasbourg en Coupe de France, cause de son absence pour la double confrontation contre Manchester United conclue par une élimination piteuse des Parisiens (3-3 au cumulé, Manchester United qualifié grâce à la règle du but à l'extérieur). "Ces deux dernières années, il a manqué des matches importants à cause de blessures, et il a dû aussi s'habituer au contexte et au football français, défend son coéquipier Marco Verratti dans la Gazzetta dello Sport. Je le vois très déterminé à mener le PSG au sommet."

à voir aussi Ligue des champions : Atalanta-PSG, un match couperet pour Thomas Tuchel Ligue des champions : Atalanta-PSG, un match couperet pour Thomas Tuchel

Ce quart de finale contre l'Atalanta Bergame représente l'occasion rêvée pour Neymar de justifier enfin le prix de son transfert sur le terrain. Son talent et sa classe éclaboussent les pelouses de Ligue 1 et d'Europe. Il marque, passe, beaucoup même avec 14 buts et 7 passes décisives en 17 matches de C1 avec Paris mais rarement au-delà des phases de poules (deux buts en trois matches à élimination directe). Il peut, ce soir, porter le PSG dans le dernier carré de la compétition pour en faire le top club attendu. "C'est la première fois qu'on peut compter sur lui sur les matches qui vont compter dans l'histoire du PSG", rappelle notre consultant, Eric Roy.

Esseulé offensivement sans Mbappé ni Di Maria

Tous les espoirs seront ensuite permis pour les joueurs de Thomas Tuchel dans une formule raccourcie de la Ligue des champions. Ce final 8 si spécial, avec des quarts de finale et demi-finales sur un seul match, rajoute justement de la pression sur les épaules de Neymar. Pas le droit à l'erreur, il n'y aura pas de seconde manche pour renverser la vapeur. "On ne peut pas imaginer combien de pression il a, glisse Thomas Tuchel. Mais c'est un joueur qui aime ça, qui est habitué à cette pression."

Le Brésilien porte d'autant plus les espoirs parisiens qu'il sera bien esseulé dans le secteur offensif du PSG. Si Neymar est pour une fois en bonne santé physique, ce sont ses coéquipiers qui ont souffert de la poisse qui s'abat régulièrement sur le club de la capitale dès qu'il aborde les matches importants. Mbappé sera au mieux sur le banc au coup d'envoi, Marco Verratti forfait, Mauro Icardi embêté la semaine dernière par des pépins physiques et pour ne rien arranger, Angel Di Maria suspendu.

à voir aussi Ligue des champions : À Lisbonne, 8 candidats et 3 favoris Ligue des champions : À Lisbonne, 8 candidats et 3 favoris

Tous les regards, et surtout ceux des défenseurs de l'Atalanta, seront tournés vers l'ancien Barcelonais qui ne pourra profiter de la vitesse et des appels de son partenaire privilégié dans le jeu : Kylian Mbappé. "Neymar est l'un des meilleurs joueurs au monde alors c'est un problème pour toutes les équipes qui lui font face, a reconnu l'entraîneur de l'Atalanta, Gian Piero Gasperini. La meilleure manière de défendre contre lui c'est de jouer à notre meilleur niveau, et que tout le monde soit concentré."

"Neymar doit jouer son rôle encore plus que les autres, conclut Eric Roy. Pas en marquant trois buts mais en étant un inspirateur, quelqu'un qui donne confiance à son équipe, un facteur X." "Il aime les grands matches décisifs et il super fiable dans ces matches décisifs, reprend Thomas Tuchel. Je suis absolument convaincu qu'il va faire un gros match, qu'il sera le gars clé pour nous."

C'est ce qu'il avait formidablement été lors du huitième de finale retour contre le Borussia Dortmund, fournissant notamment des efforts défensifs, alors que Kylian Mbappé n'était entré qu'à l'heure de jeu. Le PSG menait déjà 2-0, assurant sa qualification. Le peuple parisien n'en demandera pas moins ce mercredi soir concernant sa star brésilienne.