Anthony Martial
Anthony Martial. | GREIG COWIE / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Pour Martial, "le plus dur est à venir" selon Van Gaal

Publié le , modifié le

Après des débuts tonitruants avec Manchester United, Anthony Martial a rendez-vous avec la Ligue des Champions ce mercredi face à Wolfsburg. Son entraîneur Louis Van Gaal s’est estimé « satisfait » de son joueur au cours de la conférence de presse, mais reste prudent quant à la suite. Le coach néerlandais attend de voir comment son protégé de 19 ans seulement va s'adapter à la vie anglaise.

Avec quatre buts en cinq matches, Anthony Martial, 19 ans, pouvait difficilement mieux faire pour ses débuts avec Manchester United. Vendu par Monaco 80 millions d’euros, la polémique du montant s’est vite essoufflée. Louis Van Gaal est en tout cas conquis par sa recrue : "Il est très disponible, il écoute, il regarde. C'est très agréable pour un entraîneur. C'est pour ça que je  l'apprécie, que je l'ai fait venir. Il a eu un peu de chance mais, ce qui  ressort, ce sont ses qualités. En tant que joueur, il doit être capable de  gérer la pression. Sur ce qu'on a vu jusque-là, il peut le faire".

L’entraîneur des Red Devils préfère tout de même rester prudent quant au futur de son nouveau protégé, rappelant les exemples de Louis Saha ou Gabriel Obertan, d’autres Français passés au club et qui n’ont pas connu un succès probant dans l’équipe. Au contraire d’Eric Cantona, qui reste le Français de référence à Manchester. Aussi Louis Van Gaal a préféré calmer le jeu auprès de la presse anglaise qui se régale devant les prestations du petit prodige des Ulis. "A Monaco, il ne marquait pas beaucoup. A son arrivée, Di Maria aussi a mis des buts et fait des passes décisives, donc attendons de voir s'il est constant."

"Il faudra voir quand il sera chez lui, qu'il devra aller faire les courses après l'entraînement"

Van Gaal invoque également d’autres raisons d’attendre que les mois passent, et pas forcément sportives... "Il habite toujours à l'hôtel avec sa femme et son enfant. Ce n'est que la  première phase de son adaptation. Il ne lit pas les journaux, même s'il entend peut-être des trucs de ses compatriotes. Ça compte aussi", détaille l'expérimenté Néerlandais.

Louis Van Gaal continue en expliquant qu’il souhaite voir "quand il sera chez lui, que sa femme sera seule  avec son fils, qu'il devra aller faire des courses après l'entraînement. Là, il va  de l'hôtel à l'entraînement, il mange avec les joueurs et se prépare. C'est tout. C'est  un environnement protecteur. Le gros changement, c'est quand il se retrouvera chez lui en famille". Les débuts ont été tonitruants pour Martial. Mais avant de tirer des conclusions, son entraîneur préfère attendre de voir comment son jeune attaquant de 19 ans seulement gère son adaptation dans le quotidien mancunien. Le défi est lancé.