Joao Moutinho
Moutinho, unique buteur au match aller, est l'homme indispensable du FC Porto. | FERNANDO VELUDO / AFP

Porto, relâchement interdit face à Malaga

Publié le , modifié le

En ballotage favorable après sa victoire 1-0 à domicile, Porto a toutes les cartes en main pour valider son billet pour les quarts de finale de Ligue des Champions lors du match retour face à Malaga mercredi. Attention cependant à ne pas regretter les occasions manquées à l'aller.

L'affaire devrait déjà être pliée. Auteur d'une démonstration collective lors du premier acte face à Malaga, Porto a manqué de se mettre à l'abri avant le retour en Andalousie. Avec 18 tirs contre deux malheureuses tentatives pour Malaga, les Portugais avaient surclassé leur adversaire dans tous les compartiments du jeu et assuré l'essentiel en n'encaissant pas ce fameux but à domicile. Mais au final, la différence est loin d'être faite et Porto devra se montrer solide pour intégrer le grand huit européen.    

Pour ce rendez-vous crucial, les Dragões pourront à nouveau compter sur João Moutinho, leur homme à tout faire qui n'avait pu prendre part aux deux dernières rencontres en raison d'une blessure à une cuisse. Unique buteur au match aller, l'international portugais est l'homme clé du dispositif de Vitor Pereira. Milieu de terrain polyvalent, aussi à l'aise en phase offensive qu'à la récupération, il constitue le lien indispensable entre la défense et l'attaque.

"Chaque match est différent"

Equilibrée sur le papier, cette rencontre a rapidement basculé en faveur des Portugais et le suspense restant tient plus au manque d'efficacité (ou de réussite) des coéquipiers de Jackson Martinez qu'à une réelle résistance de Malaga, actuel 4e de Liga. Mais Julio Baptista, l'attaquant des Boquerones, croit fermement aux chances de son équipe d'accéder au prochain tour. "Je pense que la qualification est un objectif qu'on peut atteindre, assure le Brésilien. On sait qu'on aura des occasions pour marquer. Ce sera difficile mais pas impossible." Une chose est sûre, l'enjeu est à la hauteur du défi. 

Victor Patenôtre