Paris et le Barça ne se quittent plus

Paris et le Barça ne se quittent plus

Publié le , modifié le

Opposés en phase de poules (3-2, 1-3), Paris et Barcelone étaient appelés à se retrouver. Vendredi, le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions les a remis sur la même route. Après sa qualification héroïque face à Chelsea (1-1, 2-2 a.p.), le PSG va devoir franchir un nouveau cap pour atteindre le dernier carré. Il y a deux saisons, les Parisiens avaient été éliminés sans avoir perdu (2-2, 1-1).

Quand le PSG est sorti de la première boule du tirage au sort, tout était encore possible. Sept clubs dont certains à éviter absolument. Le temps d'écrire cette phrase, Paris se retrouvait face à l'ogre barcelonais avec le match retour en Catalogne (match aller le 15 avril au Parc des Princes et retour le 21 au Camp Nou). Pas loin d'être une catastrophe vu le niveau affiché actuellement par Messi et ses partenaires. De plus, Paris débutera son quart de finale affaibli par les absences de Verratti et Ibrahimovic, suspendus.

Calendrier démentiel pour Paris

Le PSG peut toutefois s'appuyer sur sa double-confrontation avec le Barça lors de la phase de poules. A l'aller, Laurent blanc et ses hommes s'étaient imposés 3-2. Lors du match retour qui décidait du premier du groupe F, les Catalans avaient pris leur revanche 3-1. Ce nouveau duel arrive au mauvais moment pour Paris. Engagé sur plusieurs fronts (championnat, Coupe de la Ligue, Coupe de France et Ligue des champions, ndlr), le PSG doit faire face à un calendrier démentiel. Entre les blessures et les suspensions, la marge s'est réduite alors que l'effectif parisien avait été bâti en conséquence.

Messi remarche sur l'eau

Barcelone est lui lancé à toute vitesse sur les rails de la Liga et de la C1. Depuis janvier, le bilan est éloquent : 17 victoires pour une seule défaite à domicile contre Malaga. Surtout, c'est le renouveau de Messi, parfaitement entouré par Neymar et Suarez -le fameux MSN-, qui est le plus impressionnant. En 2015, l'Argentin marche sur l'eau avec 20 buts et 11 passes décisives en 18 matches. Une "Puce" qui sera le poil à gratter des Parisiens.

Réac​tions

Nasser Al-Khelaïfi (Président du PSG) : "Nous nous retrouvons à nouveau devant une double confrontation avec le FC Barcelone,  l'une des équipes la plus compétitive en Europe et pour laquelle nous avons le plus grand respect. Nous gardons tous en mémoire le match fabuleux que nous avions livré face au Barça en septembre dernier. Nous allons jouer pour nous qualifier, quoi qu'il arrive. Cette double confrontation sera un vrai challenge pour nous. J'ai confiance en nos joueurs, en notre coach et notre staff. Ils nous ont prouvé lors du huitième de finale qu'avec courage, détermination et talent nous pouvions surmonter tous les défis. Plus que jamais, nous serons prêts pour ces deux belles affiches. Cela serait pour nous un moment très fort dans l'histoire du Club, qui attend depuis vingt ans de disputer à nouveau une demi-finale de Ligue des champions. Notre objectif reste le même : atteindre le meilleur niveau possible en Europe."

Jordi Mestre (vice-président du FC  Barcelone, au micro de Canal+ Espagne): "Le PSG est une vieille connaissance,  nous l'avons affronté lors de la phase de groupes. C'est une grande équipe, qui  s'est beaucoup renforcée et nous devrons batailler. En quart de finale, toutes  les équipes sont puissantes. Le PSG est une équipe forte, très forte, et ce  sera difficile pour nous. (Sur les absences d'Ibrahimovic et Verratti à  l'aller) A priori, cela nous avantage car ce sont deux joueurs importants. De  même que le fait de jouer à la maison le match retour, avec le soutien de notre  public. Cela ne rendra pas la chose facile pour autant mais cela peut aider.  Nous sommes dans une très bonne phase au niveau du jeu et de l'attitude et il  faut continuer ainsi, voire encore faire mieux. (Sur le sentiment du Barça  après ce tirage) Le Barça ressort satisfait, et oui, nous nous sentons favoris." 

Xavier Richard @littletwitman