Javier Mascherano
Le joueur du FC Barcelone, Javier Mascherano | AFP - MANUEL BLONDEAU

"Ne nous enterrez pas", dit Mascherano

Publié le , modifié le

Le défenseur Javier Mascherano a exhorté mardi la presse à ne "pas enterrer" le FC Barcelone malgré sa mauvaise passe en Championnat d'Espagne, soulignant notamment que le club était bien positionné en Ligue des champions avant son huitième de finale retour mercredi.

Défait ce week-end à Valladolid (1-0), soit son troisième revers lors des  six dernières journées de la Liga, le Barça reste qualifié pour la finale de la  Coupe du Roi mi-avril. Par ailleurs, il possède deux buts d'avance sur  Manchester City pour tenter de se qualifier mercredi soir pour les quarts de la  C1 (0-2 à l'aller), a rappelé l'international argentin. "Lundi, nous avons tous discuté et évidemment il est plus facile de  critiquer après une défaite. Mais pendant six ans, cette équipe a démontré que  son appétit n'était pas rassasié", a dit Mascherano en conférence de presse. "Cette saison, en plus d'avoir gagné la Supercoupe d'Espagne, nous sommes  toujours en course pour les trois titres. Ne nous enterrez pas encore, a-t-il  dit aux journalistes. Attendons le mois de mai pour faire le bilan, attendez un  peu, attendez que nous soyons morts pour nous enterrer."

En Liga, le Barça pointe désormais à quatre points de la première place  occupée par le Real Madrid à dix jours du clasico au stade Bernabeu mais ses  joueurs ne sont "pas du tout touchés", a précisé le défenseur argentin, qui  assure qu'il est "encore possible d'être champion". "Notre intention n'est pas de faire taire les critiques, c'est de retrouver  notre meilleur visage et c'est ce qui va nous permettre de lutter pour ces  trois compétitions. Demain (mercredi) est un grand jour pour cela", a-t-il poursuivi. Contre Manchester City, Javier Mascherano a dit s'attendre au même type de  rencontre qu'à l'aller en Angleterre, où le Barça avait bien su neutraliser  l'attaque mancunienne en confisquant le ballon. "Je crois que nous allons essayer de faire le même travail. Essayer de garder la possession et ne leur laisser aucune opportunité de contre-attaque", a-t-il conclu.

AFP