Mourinho moue 092013
Mourinho grimace | AFP

Mourinho fait la moue

Publié le , modifié le

Tout heureux de retrouver les joutes européennes, José Mourinho a vécu une bien mauvaise soirée après la défaite de Chelsea face à la modeste équipe de Bâle (2-1).

Invaincu à Stamford Bridge lors de son premier mandat (de 2004 à 2007), Mourinho est donc tombé de son piédestal devant le public qui le porte aux nues depuis des années. Ce n’est rien d’autre qu’une humiliation que le tacticien portugais a vécu mercredi soir, surtout lorsque l’on sait qu'aucune équipe suisse n'avait gagné en Angleterre depuis 1995.

Ce revers est par ailleurs le premier enregistré en C1 par les Blues à domicile depuis le 1er octobre 2003 (face à Besiktas, 2-0). « Je ne suis pas choqué », a relativisé l’entraîneur qui s’est même montré philosophe. « Parfois vous gagnez, parfois vous perdez. C'est la  réalité. Je ne suis pas content, bien sûr. On a fait un pas en arrière pour la qualification mais il faut prendre nos responsabilités », a-t-il poursuivi, avant d’assurer être « responsable de tout ».

‘The not happy one’

José Mourinho reste sans doute selon lui le « Special One », mais son nouveau surnom « The Happy one » lui correspond désormais un peu moins. Il sait aussi que son effectif n’a pas la même qualité que les équipes qu’il a coaché ces dernières années, de Porto au Real, en passant par l’Inter et cette même équipe de Chelsea, mais six ans auparavant. « Cette  équipe n'est pas encore mature dans la gestion de ses émotions. J'ai fait  tourner car il le fallait. Mais j'ai gardé la structure de l'équipe. Les  joueurs doivent se battre pour jouer », a-t-il estimé.

Il s’agit en outre de la troisième défaite des Blues de la saison après la Supercoupe perdue aux tirs au but face au Bayern, et la défaite la semaine dernière à Everton (1-0). C’est dire si le Portugais a encore du pain sur la planche. « Dans les bons moments, je veux que  tout le monde rigole. Dans les mauvais, je veux que chacun reste calme. Demain (ce jeudi),  il n'y aura pas de sourire sur mon visage mais je serais au boulot à 7h du  matin pour ramener 3 points contre Fulham".

Cette défaite contre Bâle intervient six ans, jour pour jour après sa dernière apparition avec Chelsea lors de la saison 2007-2008. Lors de ce dernier match, le club londonien avait concédé un nul contre Rosenborg, et Mourinho avait démissionné le lendemain.

Vidéo: Mourinho après la défaite contre Bâle (en anglais)

Romain Bonte