Joao Moutinho (Monaco) trompe Leno, le gardien du Bayer Leverkusen
Joao Moutinho (Monaco) trompe Leno, le gardien du Bayer Leverkusen | AFP PHOTO / VALERY HACHE

Monaco s'en tire bien

Publié le , modifié le

L'AS Monaco s'est imposée 1-0 contre le Bayer Leverkusen lors de la première journée de la Ligue des champions (groupe C). Un but signé Joao Moutinho à l'heure de jeu a permis aux Monégasques de réaliser un petit hold-up tant les Allemands ont dominé la première période et méritaient mieux. Monaco prend la 2e place du groupe derrière le Zenith Saint-Pétersbourg qui l'a emporté contre Benfica à Lisbonne (2-0). Des réalisations du Brésilien Hulk (5e) et du Belge Witsel (22e).

Dans un stade Louis-II loin d’être rempli, l’AS Monaco attaquait d’entrée. Au contact avec un défenseur adverse, Ferreira Carrasco s’effondrait dans la surface sans que l’arbitre ne bronche (1ère). Leverkusen répliquait à la 13e minute sur un tir de Castro qui passait de peu à côté. Dans la foulée, Calhanoglu trouvait le petit filet sur un tir puissant du gauche après une belle remise de Kiessling. Puis une tête de Toprak passait au dessus. Le Bayer dominait territorialement tandis que Monaco était contraint d’évoluer en contre.

A la 36e, les Allemands manquaient l’ouverture du scorede façon incroyable : bien lancé par Calhanoglu, Bellarabi croisait trop son tir écrasé alors qu’il était seul face à Subasic. Juste avant la pause, Castro transmettait à Son qui se précipitait et tirait à côté alors que la défense monégasque continuait d’afficher d’inquiétantes lacunes. Comme sur cette ultime occasion, après un mauvais dégagement de l’arrière-garde rouge et blanche : une reprise instantanée signée Castro déviée juste au dessus par le dos de Kuzawa. Les deux formations regagnaient les vestiaires sur ce score vierge.

Moutinho délivre Monaco

Monaco reprenait la seconde période avec davantage d’entrain. Un centre de Ferrerira Carrasco était renvoyé par la défense allemande (49e). Juste après l’heure de jeu, Kurzawa accélérait sur le flanc gauche, centrait à l’entrée de la surface pour Berbatov qui remisait de la tête vers Moutinho : le milieu portugais voyait son tir contré du gauche achever sa course en lucarne devant un Leno impuissant (1-0, 61e).

Beaucoup plus saignants qu’en première période, les hommes de Leonardo Jardim se montraient enfin à la hauteur de l’épreuve. Le Bayer réagissait dans les 20 dernières minutes en augmentant la pression sur l’équipe locale. A la 74e, Subasic sortait fort à propos devant Bellarabi qui pouvait filer seul au but. Le gardien croate sauvait les siens quelques instants plus tard sur un tir puissant de Calhanoglu de 20 mètres plain axe (80e). Monaco se créait également une situation chaude, mais Leno se couchait parfaitement pour dégager un ballon très chaud devant Ferreira Carrasco (82e). La fin de match était difficile pour les partenaires de Jérémy Toulalan qui parvenaient à résister jusqu’au bout pour arracher cette précieuse victoire au forceps.

Monaco aura fort à faire dans deux semaines sur la pelouse du Zenit  Saint-Pétersbourg, qui l'a emporté dans le même temps à Benfica (2-0). Mais  cette victoire, seulement la deuxième de la saison, pourrait servir de rampe de  lancement à des Monégasques qui auront l'occasion de confirmer dès dimanche à  domicile face à Guingamp.

Réactions

Jérémy Toulalan (milieu de terrain, capitaine de Monaco): "Ils ont exercé  un pressing assez haut en première période qui nous a empêché de jouer et après  sur la deuxième période, on mérite de gagner. Peut-être pas forcément sur la  première période... C'est bon pour la suite. Même s'il y a eu pas mal de  départs (à l'intersaison), il y a encore de la qualité dans cette équipe. Il  faut se montrer plus collectif. Le match le plus difficile, ce n'était pas  celui-là, mais c'est celui de dimanche contre Guingamp."
   
Hakan Calhanoglu (milieu de terrain de Leverkusen): "On a eu beaucoup  d'occasions, on a raté les plus belles et ensuite on n'a pas été assez présent.  On savait ce qu'il fallait faire contre Monaco, mais la Ligue des champions  c'est un autre niveau. On a perdu le match en première période. Après le but,  on a un peu baissé les bras."

Grégory Jouin @GregoryJouin