Monaco-Fenerbahçe
Le Monégasque Valère Germain, très présent en attaque face à Fenerbahçe. | Maxppp- Sébastien Nogier

Monaco se qualifie devant Fenerbahçe

Publié le , modifié le

Monaco a franchi la première étape de la Ligue des Champions en éliminant les Turcs de Fenerbahçe après sa victoire (3-1) mercredi lors du match retour du 3e tour préliminaire. Les joueurs de la Principauté ont assuré leur qualification pour les barrages grâce à une première période très aboutie.

Une première période parfaite

Il n'y a en effet pas eu de round d'observation dans cette partie que les Monégasques ont immédiatement pris à leur compte, grâce un pressing tout terrain. Dès la 2e minute, ils profitaient d'un ballon cafouillé par la défense turque pour déclencher la première frappe par Valère Germain. L'attaquant de retour sur le Rocher après une belle saison à Nice allait être un élément-clé de ce match. Dans la foulée, Fabinho adressait une belle ouverture pour Falcao qui se muait en parfait passeur pour trouver Germain qui ouvrait la marque (1-0,3e).

Les Monégasques se montraient entreprenants, profitant d’une équipe turque assez fébrile, qui n’arrivait pas à solidifier son bloc défensif, lequel manquait cruellement de densité. Les hommes de Jardim se montraient agressifs,. Ils étaient les premiers sur les ballons et dans les duels. Bien organisés, ils se montraient très présents dans le jeu, en réussissant de bons enchaînements offensifs, alors que les joueurs de Fenehrbaçe, souvent hésitants, laissaient trop d'espace.

Le pressing monégasque se concrétisait une nouvelle fois à la 18e minute. Sur un appel de Germain très remuant, Dirar n'avait pas le temps de donner son ballon qu'il était fauché dans la surface de réparation. Le pénalty était transformé par Falcao. Cette première mi-temps était entièrement monégasque, Fenerbahçe n'ayant à mettre à son crédit qu''une reprise lointaine de Fernandao bien captée par Subasic et une frappe rasante de Uçan.

La fin de la période était toutefois marquée par deux coups durs: la sortie du capitaine stambouliote Simon Kjaer blessé remplacé par Topal (36e) et peu avant la pause une autre sortie, très pénalisante pour l'ASM, celle de Falcao, victime d’une blessure musculaire et remplacé par Carrillo.

Monaco ne lâche rien

La deuxième période se rééquilibrait. Les Turcs mettaient davantage de pression, avec notamment Emenike, transparent en première période mais qui retrouvait un tout autre dynamisme. Il se créait d'abord une grosse occasion mais sa frappe trouvait la transversale de Subasic (52e); dans la minute suivante, sur une action lancée par Souza, Emenike se trouvait à la conclusion pour réduire la marque (2-1). Tout était à refaire pour l’ASM,

Mais malgré cette détermination un peu plus forte de Fenerbhaçe qui portait à plusieurs reprises le danger sur le but de l'équipe de Monaco, celle-ci ne se laissait pas abattre et continuait de pousser pour aller chercher la qualification. Cette volonté allait être récompensée peu après l'heure de jeu. Sur un centre de Mendy repoussé par la défense, le ballon revenait sur Dirar qui servait parfaitement Germain qui redonnait l'avantage et la victoire décisive à l'ASM. 
Monaco connaissait quelques frayeurs sur des poussées turques, mais s'offrait aussi quelques contres intéressants. Finalement les Monégasques solides défensivement gardaient globalement la maîtrise et obtenaient le succès dont ils avaient besoin pour poursuivre dans cette compétition. Ils connaîtront vendredi leur adversaire en barrage.  

Christian Grégoire