AS Monaco
Les Monégasques ont savouré la qualification pour les quarts au coup de sifflet final. | VALERY HACHE / AFP

Monaco: "Le premier but nous a fait mal"

Publié le , modifié le

"On a souffert". "C'était vraiment chaud". Les mots des Monégasques à l'issue de la défaite synonyme de qualification face à Arsenal (0-2), les joueurs du Rocher ont exprimé leur soulagement et leur bonheur.

Dans le football, il est rare de voir un banc de touche éclater de joie à l'issue d'une défaite par deux buts d'écart de son équipe. C'est tout le sel des matchs aller-retour de Coupe d'Europe. Une défaite a parfois plus de valeur qu'une victoire. La fessée reçue par Monaco face aux Gunners mardi soir (0-2) est de celles-là en qualifiant les hommes de Leornado Jardim pour les quarts de finale.

"On a refusé le jeu"

"A 2-0, c'était vraiment chaud. Je regardais sans cesse le chrono sur l'écran géant mais les minutes passaient très doucement", confiait le milieu de terrain Nabil Dirar à la fin de la rencontre. "On a bien résisté malgré tout et ce que je retiens ce soir, c'est la qualification", ajoute t-il. Même ton dans le discours de son coéquipier Geoffrey Kondogbia: "On a souffert ce soir. On a été mis en difficulté assez tôt dans le match. Le premier but nous a fait mal, on l'a pris tout seul. Ensuite, on a refusé le jeu ce qui nous a mis en difficulté. On s'est ensuite repris, on a bien défendu mais c'est vrai que ça a été dur."

Le vice-président de l'ASM, Vadim Vasilyev, qui a vécu le match du bord du terrain, avait lui un énorme sourire aux lèvres après la qualification arrachée par son équipe. "C'est une belle réussite, un grand match. Arsenal  également a réalisé un grand match. On a gagné avec un bel état d'esprit, on  est restés solides, soudés, ensemble. Tous les Monégasques étaient derrière le  club ce soir, merci aux supporteurs." L'entraîneur monégasque Leornado Jardim pense, lui, déjà aux quarts. "Toutes les équipes voudront tomber sur Monaco en quarts de finale".