Gonzalo Higuain, Juventus Turin, C1
Le buteur argentin, Gonzalo Higuain | AFP - FRANCK FIFE

AS Monaco-Juventus Turin : Gonzalo Higuain, le buteur plus trop discret

Publié le , modifié le

Souvent raillé pour son manque d'efficacité dans les gros matches européens, l'Argentin Gonzalo Higuain a donné la plus éclatante des réponses mercredi soir en demi-finale de la Ligue des champions. Pour le plus grand malheur de l'AS Monaco.

Du haut de ses 18 ans, Kylian Mbappé était très attendu mercredi soir à Louis II. La nouvelle sensation du football mondial pouvait être le héros d'une soirée qui aurait pu être magique, si Gianluigi Buffon n'avait pas été fidèle à ses standards. L'attaquant monégasque est resté muet mercredi soir et n'a pas inscrit de cinquième but en sept matches de C1. De l'autre côté, un attaquant, lui, s'est rappelé aux bons souvenirs d'à peu près tous les observateurs du foot européen. Son nom : Gonzalo "Pipita" Higuain.

Lire aussi : Gianluigi Buffon, trop grand pour l'AS Monaco

A 29 ans, l'attaquant argentin fait désormais partie du paysage du foot européen depuis de longues années. Depuis son éclosion à River Plate au milieu des années 2000 et son arrivée au Real Madrid en janvier 2007. Là-bas en Espagne, il a d'abord eu les faveurs de ses entraîneurs au détriment de Karim Benzema. Mais assez vite, un reproche a collé à la peau de l'Argentin, qui aurait pu jouer pour la France - il est né à Brest où son père était footballeur professionnel -, celui d'un homme décisif en championnat, mais qui disparaît dans les grands rendez-vous, notamment en Ligue des champions.

L'homme a eu quelques ratés, notamment à l'époque où le Real n'arrivait pas à dépasser le stade des huitièmes de finale. Son poteau face à l'OL en 8e de finale en 2010, alors que Ronaldo avait ouvert le score et remis les deux équipes à égalité après le match aller perdu 1-0 par le Real, est encore dans les mémoires. Les trajectoires avec Benzema vont finir de se croiser. Homme du président Florentino Pérez, le Français passe irrémédiablement devant et Higuain doit s'exiler pour continuer ce qu'il sait faire de mieux, marquer.

Il double son total de buts en un seul match

A Naples, il trouve, avec une régularité de métronome, le chemin des filets en championnat. Dans une Série A délaissée par les plus grandes stars du ballon rond, il fait son trou et devient une idole du Napoli, trois décennies après Maradona. Avec 91 buts en 146 matches, il s'attire les louanges et devient une proie pour les gros clubs en quête d'un "tueur" devant le but. La Juventus empoche le gros lot pour 91 millions d'euros à l'été 2016. Il débarque dans le Piémont pour muscler l'attaque en vue de la scène européenne. Mais sa réputation le précède et avant cette demie face à Monaco, son compteur était bloqué à deux buts en 24 matches à élimination directe en C1. Du Zlatan dans les chiffres.

Depuis mercredi soir et sa sortie à la 77e minute, son total a donc doublé. Sa frappe du droit et sa reprise du gauche, ses 30e et 31e buts cette saison, ont conclu une prestation de la Juve, à l'Italienne : solide derrière, réaliste devant. "Je suis très content de ce match, c'est un rêve que nous suivons depuis août, aller à Cardiff, nous sommes à un pas", a-t-il déclaré après la rencontre. Savourait-il cette revanche? Pas plus que cela. "Je suis toujours resté calme, j'ai toujours senti la confiance de tous, celui qui travaille finit toujours par être payé de retour", a-t-il philosophé. Mbappé sait donc ce qui lui reste à faire pour briller encore plus. 

Lire aussi : La Juve donne une leçon de réalisme à Monaco