Monaco Zenith Geoffrey Kondogbia Hulk
Geoffrey Kondogbia (Monaco) solide dans le ciel de la Ligue des champions | EPA/MAXPPP

Monaco en C1, c'est costaud !

Publié le , modifié le

Monaco poursuit son bon parcours en Ligue des champions. Après sa victoire initiale sur Leverkusen, l'ASM est allé chercher un bon nul 0-0 sur la pelouse du Zenith Saint-Pétersbourg lors de la 2e journée. Les joueurs de Jardim ont montré un visage conquérant et appliqué. Avec quatre points, ils sont toujours en tête du groupe C à égalité avec les Russes. Dans la soirée, Leverkusen reçoit le Benfica Lisbonne.

Quel Monaco allait-on trouver sur la pelouse du Zenith St-Pétersbourg ? Depuis le début de saison, l'ASM alterne entre les prestations médiocres et moyennes. La dernière sortie était carrément mauvaise avec une défaite à domicile contre Nice samedi. La fragile confiance engrangée depuis le succès contre Leverkusen s'était envolée. Comme pour le PSG, il faut croire que la petite musique de la Ligue des champions ensorcèle les têtes monégasques. Face au Zenith, un concurrent direct pour la qualification, lui aussi vainqueur de son premier match (0-2 à Benfica), on a retrouvé des hommes conquérants, une qualité indispensable à ce niveau de la compétition. St-Petersbourg n'a pas dû les reconnaître car la pression est venue d'un coup.

Berbatov sorti à la 52e minute

En moins de cinq minutes, l'ASM avait déjà eu deux grosses occasions d'ouvrir le score. La première sur un débordement de Kurzawa qui donnait un bon ballon à Berbatov. Ce que fait le latéral monégasque ne devrait pas passer inaperçu du côté de Didier Deschamps. Malheureusement pour Monaco, le Bulgare est bien moins en réussite que son jeune partenaire (1 but sur ses 25 derniers matches de C1). Lodigine sauvait du pied le tir de Berbatov (3e). Dans la foulée, Dirar osait lui un ciseau de loin mais non cadré (4e). Il n'y avait pas de quoi se régaler mais c'était déjà une bonne nouvelle de voir des Monégasques dans cet état d'esprit. Ils étaient là dans l'intensité et l'investissement avec notamment un gros volume de jeu du milieu. Avec plus de réussite comme sur cette frappe d'Ocampos, il y avait un coup à faire (43e).

Ferreira Carrasco sur le poteau

Sous la pression de l'ASM, le Zenith était obligé de jouer en contre mais sans se montrer dangereux. A la reprise, les Russes sortaient la tête de l'eau. Les Monégasques reculaient mais restaient solides. Subasic veillait au grain devant sa ligne. Bien aidé par Rondon (51e), il s'imposait sur les têtes de Lombaerts (65e, 78e). Côté Monégasque, Ferreira Carrasco, bien plus remuant que Berbatov sorti à la 52e minute à cause d'une blessure à la cheville, avait la meilleure occasion. Dans la surface, il butait sur Lodigine puis sur le poteau (73e). De quoi laisser une pointe de regret à l'ASM. Mais Jardim ne fera pas la fine bouche avec ce bon point pour l'avenir du club en C1 et l'indice UEFA de la France.

Réac​tions

André Villas-Boas (entraîneur du  Zenit): "On n'a pas bien joué en première période. Si on avait joué comme en  seconde période, le résultat aurait pu être tout autre. On a perdu 45 premières  minutes et ce n'était pas bon. En 2e période, on a réagi, on s'est amélioré  mais ce n'était pas suffisant. De toute évidence ce n'est pas un mauvais point,  dans un tel match, mais on aurait préféré gagner. En première période, c'est le  contraire de ce qu'on attendait de Monaco. On a eu des difficultés à prendre  les bonnes décisions, on a fait trop d'erreurs. Monaco a eu l'initiative du jeu  en première période. Ce qui s'est passé en seconde période reflète plus la  stratégie que nous voulions développer. Il est important pour les joueurs de  profiter de cette courte période de repos qui arrive avant les matchs  internationaux, mais je ne pense pas que les joueurs aient manqué de fraîcheur  ce soir, ils ont eu trois jours de repos. Simplement en première période,  l'attitude n'a pas été bonne et on a terminé mieux que Monaco la seconde  période. Toutes les équipes ont besoin de disposer de leurs meilleurs joueurs  et Witsel en fait partie, mais en son absence nous avons d'autres joueurs de  haut niveau capables de le remplacer".

Leonardo Jardim (entraîneur de  Monaco): "Mon équipe a très bien joué, nous avons eu au moins trois occasions  franches, l'équipe a été très bien équilibrée et je considère ce résultat comme  un très bon résultat. Notre stratégie dans les prochains matches sera toujours  la même, bien défendre et essayer de l'emporter. Un résultat très positif c'est  gagner, un match nul c'est comme si comme ça. Nous avons étudié notre  adversaire et notre objectif a été d'éclipser trois joueurs principaux du  Zenit, Danny , Hulk et Rondon et je crois que nous y sommes parvenus. La Ligue  des champions et le championnat sont deux compétitions différentes, en L1 nous  jouons un football plus offensif, en Ligue des champions nous misons plus sur  la contre-attaque. Nous avons discuté avec André (Villas-Boas) avant le match,  nous allons nous séparer en nous serrant la main, ça reste un bon ami ."