Messi muet contre l'Atletico Madrid

Messi muet contre l'Atletico Madrid

Publié le , modifié le

L’élimination du FC Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions tient autant à la prestation de l’Atletico Madrid qu’à la faillite des cadres catalans. Et en premier lieu, du meilleur d’entre eux Lionel Messi. Une nouvelle fois face à l’Atletico, l’Argentin n’a pas marqué. Et cela a cruellement manqué au Barca.

Madrid, habituellement Messi aime bien. Contre le Real il a déjà marqué à 21 reprises dans sa carrière. Mais face au deuxième club de la capitale, l’Atletico, c’est une toute autre histoire. Messi a croisé la route des Colchoneros à cinq reprises déjà cette saison (deux fois en Supercoupe du Roi, une fois en Liga et deux fois en C1) et mercredi, comme lors des quatre premières confrontations, Messi est resté muet. Et avec lui, c’est tout le Barca qui a perdu son catalan. C’est simple, en cinq rencontres, le Barca n’a inscrit que deux buts à Thibaut Courtois, à chaque fois par l’intermédiaire de Neymar. Cauchemar de toutes les défenses européennes, Messi est réduit au silence devant la meilleure défense d’Espagne (22 buts encaissés en 32 rencontres). Le Superman du ballon rond aurait donc trouvé sa kryptonite.

Ratés

Pour surprendre, Tata Martino avait décidé d’aligner son quadruple Ballon d’Or sur l’aile droite. Là où il a fait ses débuts au sein du FC Barcelone. Il reformait donc le binôme avec Daniel Alves, celui qui mettait le feu au début de l’ère Guardiola. Mais cela fait six ans maintenant. Les jambes ne sont plus mêmes, l’envie aussi peut-être et surtout les adversaires savent à quoi s’attendre. Régulièrement pris à deux, voire à trois, Messi a rarement eu l’espace pour accélérer à sa guise. S’il n’a pas mis à mal par ses prises de balles la défense madrilène, il a eu l’occasion par deux fois d’inscrire ce but qui aurait pu tout changer.

En première période, sa tête sur un caviar d’Alves a filé à droite des buts de Courtois. Un tour de chauffe sur la partie du corps avec laquelle il est le moins à l’aise. Mais quelques minutes plus tard, après un festival de Neymar, il a complètement raté dévissé sa reprise du pied gauche alors qu’il était dans les six mètres. Choses rares également, il a gâché un coup-franc idéalement placé en seconde période après avoir manqué de spontanéité suite à un nouveau rush de son partenaire brésilien (49e minute). Beaucoup d’occasions manquées qui ont pesé lourd dans la balance. En dehors de ça, il a passé son temps à marcher et a peu à peu disparu de la circulation, terminant la rencontre au petit trop, comme si l’envie l’avait quitté.

Le tweet de BeIn Sport

La tête ailleurs ?

Le Barca et Lionel Messi quittent donc la C1 par la petite porte. Et on n’a pas l’impression que la "Pulga" n’ai tout fait pour l’empêcher. Peut-être que dans la course qui l’oppose toujours avec Ronaldo, il a senti qu’il avait trop de retard. Meilleur buteur du Barca en C1 cette saison (8 buts), il est loin du Portugais qui a égalé son record de 14 buts en une édition. Record que CR7 pourra effacer dès les demi-finales à la fin du mois d’avril. La fin de saison du Barca et de Messi n’est pourtant pas dénuée d’objectifs. Le joueur a une troisième Coupe du Roi à aller chercher un septième championnat d’Espagne.

Mais le joueur a-t-il envie de tout donner ? On peut en douter vu sa prestation mercredi soir. Peut-être a-t-il déjà la tête tournée au Brésil cet été. Ce Mondial, c’est l’objectif ultime pour Messi, le seul titre qui lui manque. Inconsciemment ou non, peut-être a-t-il tendance à se préserver pour ne pas arriver trop éreinté au Brésil. Et dans ce cas-là, une élimination précoce en C1 est toujours bonne à prendre. Cela ne reste qu’une théorie, mais en tout cas les faits sont là, le Barca est éliminé et Messi n’a toujours pas marqué contre l’Atletico cette saison. 

Benoit Jourdain @BenJourd1