Manchester
Michael Carrick félicite Robin Van Persie, auteur d'un triplé face à l'Olympiakos (3-0). | PAUL ELLIS / AFP

Manchester United vers la rédemption

Publié le , modifié le

Dominés à l'aller sur le pelouse de l'Olympiakos (0-2), les Red Devils ont renversé une situation bien mal embarquée ce mercredi soir en 8e de finale retour de la C1 (3-0). Courageux et appliqués, les hommes de Moyes ont accroché leur billet pour les quarts de la mythique compétition européenne. Van Persie, auteur d'un triplé, a été l'homme du match.

Pour revoir le film du match, c'est ici

Patrice Evra, capitaine d'un soir en l'absence de Vidic, commence à avoir l'habitude des coups de théâtre. Avec l'équipe de France, en décembre dernier, l'ancien Monégasque avait déjà connu pareil scénario, défait à l'aller en Ukraine (2-0), et condamné à l'exploit au retour (3-0). Cette nuit-là, l'homme providentiel s'appelait Mamadou Sakho. Ce mercredi soir, c'est Robin Van Persie qui enfilait le costume du héros. 

Pourtant, avant la rencontre, on ne donnait pas cher de la peau de Manchester United. Ridicules contre Liverpool dimanche (0-3), on imaginait mal les hommes de Moyes être capables de créer un exploit à ce stade de la saison. Et pourtant, ils l'ont fait.

Van Persie, c'est trois buts en 28 minutes

Sacrés champions de Grèce ce week-end, c'est l'Olympiakos qui plantait la première bandrille dès la 3e minute de jeu. Holebas, le latéral gauche du Pirée, prend son couloir gauche à toute vitesse et adresse un centre dangereux que la défense mancunienne repousse en catastrophe. A la 18e, Wayne Rooney, à la réception d'un centre sublime de Ryan Giggs, manque de faire exploser l'enceinte d'Old Trafford lorsque sa tête finit sur la base du montant droit de Roberto. Van Persie se chargera du reste: d'abord en transformant un penalty (23e), ensuite en se jetant sur un centre de Rooney - tout aussi excellent ce soir - puis en marquant du pied gauche sur coup-franc à la 51e. 

Sur la fin, MU a souffert 

Mais Campbell et Dominguez, buteurs lors du match aller, ont clairement secoué l'arrière garde mancunienne. Déroutant par ses changements de direction incessant, l'ancien Lorientais a quasiment apporté le danger sur chacune de ses montées dans le couloir droit. Pareil pour le milieu offensif argentin, dans tous les bons coups. A la 56e, Dominguez trouve la tête trop croisée de Hernan Perez aux 6 mètres. Peu avant la mi-temps, alors que MU n'avait pas encore fait le break (1-0), il aurait même égalisé, si David De Gea n'avait pas sorti une somptueuse double-parade. 

Acculés dans leur moitié de terrain dès la 80e minute, les hommes de David Moyes ont finalement tenu bon, s'offrant le luxe de faire mentir les chiffres qui les annonçaient disqualifiés à 80,8 % (après une défaire 0-2 au match aller). 

Jean Charbon