Lukas Modric (Real Madrid) entre Fernando et Fernandinho (Manchester City)
Lukas Modric (Real Madrid) entre Fernando et Fernandinho (Manchester City) | HOWARD WALKER / ANADOLU AGENCY

Manchester City résiste au Real Madrid de Zidane

Publié le , modifié le

Manchester City et le Real Madrid se sont neutralisés (0-0) ce mardi à l’Etihad Stadium lors d’une demi-finale aller qui a mis du temps à démarrer. Après une première heure de jeu plutôt fade, les Madrilènes privés de Ronaldo ont appuyé sur l’accélérateur. Ils ont obtenu trois grosses occasions de but mais la barre transversale et Joe Hart (deux fois) ont préservé le suspense avant le match retour mercredi prochain à Santiago-Bernabeu.

Malgré un début de match alerte, les deux équipes ne s’offraient aucune occasion de but durant les 20 premières minutes. Seules deux accélérations de Gareth Bale (14e et 21e) faisaient passer un petit frisson dans les travées de l’Etihad Stadium (52 000 spectateurs). Manchester City avait répliqué par un débordement de Jesus Navas suivi d’un centre tendu passant devant la cage madrilène.

45 minutes de purge

A la 24e minutes, le remuant Kevin De Bruyne débordait à son tour côté droit mais il était séché par Pépé qui écopait d’un avertissement : le coup-franc ne donnait rien. David Silva prenait également un carton jaune pour une faute sur Bale (38e). L’Espagnol était contraint de sortir deux minutes plus tard, blessé à la cuisse (remplacé par Iheanacho). Les deux formations tentaient de produire du jeu mais sans réussite vu le pressing constant des milieux de terrain. Juste avant la pause, Benzema tentait une volée du pied droit de l’extérieur de la surface, très largement au dessus. Les deux gardiens n’avaient eu aucun arrêt à effectuer en cette première période.

Coup de théâtre au coup d’envoi du second acte : Benzema, guère convaincant, était remplacé par Jesé. Les Citizens se montraient les premiers en action (tir au dessus de Kun Aguero, 46e). Les Merengue réagissaient sur une nouvelle incursion de Bale dans la surface mais l’attaquant gallois se laissait tomber au moment du retour d’Otamendi (48e). Puis Vincent Kompany évitait le carton jaune pour une semelle sur Jesé (53e). Sur le coup-franc, Ramos plaçait une tête cadrée aisément captée par Joe Hart.

Hart sauve City

City se procurait aussi une belle occase peu avant l’heure de jeu : Aguero se jouait de Carvajal avant de tirer à bout portant sur Navas, mais Monsieur Cakir avait sifflé une faute au préalable de l’attaquant argentin sur le défenseur madrilène. Les joueurs de Zinedine Zidane manquaient d’ouvrir la marque à vingt minutes du terme : sur un centre de Carvajal, Jesé prenait le dessus sur Fernando et plaçait une tête qui lobait Hart mais retombait sur la barre (71e). La meilleure occasion de la rencontre. Quatre minutes plus tard, un tir enroulé de Bale frôlait le cadre. Avant que l’arbitre refuse un penalty au Real pour une poussée d’Otamendi dans le dos de Lucas Vazquez.

La fin de match était totalement à l’avantage des Espagnols. Joe Hart sauvait les siens à plusieurs reprises : d’abord sur une tête de Casemiro qu’il repoussait du pied gauche (79e), ensuite sur un tir à bout portant de Pepe sur son poitrail (82e). L’international anglais, comme face au PSG, se montrait digne de son statut. Malgré une ultime alerte (débordement de De Bruyne et obstruction "intelligente" de Carvajal qui annihilait une occasion dangereuse), le score n'évoluait plus. Tout reste possible.

Grégory Jouin @GregoryJouin