Kevin De Bruyne (Manchester City)
Kevin De Bruyne (Manchester City) | OLI SCARFF / AFP

Manchester City - Real Madrid et Bayern Munich - Atlético Madrid en demi-finales de C1

Publié le , modifié le

Les demi-finales de la Ligue des champions 2015-2016 opposeront Manchester City (tombeur du PSG) au Real Madrid, et l'Atlético Madrid au Bayern Munich. Les matches aller se disputeront les 26 et 27 avril, les matches retour étant prévues les 3 et 4 mai. S'il n'ya pas de choc madrilène en demie, un remake de la finale 2014 remportée (4-1 ap) par l'équipe de Cristiano Ronaldo est désormais possible en finale.

Le nouveau choc 100% madrilène entre l'Atlético et le Real n'aura donc pas lieu, du moins pas demie... Avant de se retrouver éventuellement en finale, les deux clubs de la capitale espagnole auront fort à faire, et notamment l'Atlético Madrid qui se retrouve face à l'un des grands favoris, le Bayern. Auteur d'un doublé mercredi soir face au Barça, Antoine Griezmann qui disputera sa première demi-finale de Ligue des Champions, retrouvera un certain Franck Ribéry, lauréat de l'édition 2013 avec le club bavarois. Après avoir éliminé avec la manière les Blaugrana, les Colchoneros vont devoir de nouveau hausser leur niveau de jeu. Avant même le tirage au sort, l'entraîneur de l'Atlético Diego Simeone préférait se la jouer modeste.

Griezmann face à Ribéry

"Ce ne sera pas facile pour nous, City a une incroyable puissance financière et le Real et le Bayern ont pour eux leur histoire", disait-il. Mais actuellement, c'est bien l'Atlético qui affiche la grande forme du moment. Cela dit, la redoutable attaque du Bayern incarnée par Thomas Müller, Franck Ribéry et Kingsley Coman va probablement tirer des enseignements de l'élimination du Barça. "Nous sommes heureux d'être en demi-finales, et nous voulons aller à Milan (lieu de la finale), quel que soit l'adversaire", avait quant à lui prévenu le portier allemand Manuel Neuer. "Pour l'Atletico, figurer parmi les quatre meilleurs est un pas important et nous en voulons plus", avait déclaré Simeone après la qualification. "Nous en voulons plus" était justement le slogan du PSG ("we want more"), avant de chuter face à Manchester City...

Zidane est prévenu

Pour les Citizens non plus, ce ne sera pas une partie de rigolade. Tombeurs du PSG sans avoir véritablement brillé, les hommes de Manuel Pellegrini doivent s'attendre à un rude défi. Le club qui n'avait jusqu'à présent pas fait mieux qu'un huitième de finale dans la prestigieuse compétition, retrouve un club qui l'a remportée à dix reprises, dont la dernière fois en 2014. Mais ce match sera aussi une grande première pour Zinedine Zidane. A la tête de la Maison Blanche depuis le 6 janvier dernier, l'ancien meneur de jeu français sera de nouveau attendu au tournant dans la gestion de son groupe. Sauvé par un triplé de Ronaldo après avoir été surpris 2-0 à Wolfsburg, le tacticien français n'aura cette fois pas le droit à l'erreur face à une équipe qui a été capable de museler les stars du PSG.