Manchester City - Lyon : Pep Guardiola encore en échec à l'approche du dernier carré

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Pep Guardiola défaite Lyon
Pep Guardiola n'a plus rejoint les demi-finales de Ligue des Champions depuis 2016. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Abordant ce quart de finale de Ligue des chamions dans une composition d'équipe inédite, Pep Guardiola s'est fait surprendre par l'Olympique Lyonnais. Il s'arrête une nouvelle fois avant le dernier carré qu'il n'a jamais rejoint depuis son arrivée à Manchester City en 2016.

"L'Olympique Lyonnais a de grands latéraux, de grands milieux et de grands attaquants." Voilà ce que déclarait hier Pep Guardiola en conférence de presse d'avant match avant d'affronter Lyon en quarts de finale de Ligue des Champions. L'entraîneur espagnol avait raison de s'inquiéter des forces lyonnaises puisqu'il a été cueilli à froid par les joueurs de Rudi Garcia.

L'ancien du Barça a abordé la rencontre avec une composition d'équipe inédite installée dans un 3-4-3 avec une équipe a priori moins offensive qu'à l'accoutumée. Les paris pris par l'Espagnol ne se sont pas avérés payants : Eric Garcia titulaire pour la deuxième fois seulement en Ligue des Champions, Kevin De Bruyne excentré sur le côté droit puis gauche après avoir permuté avec Raheem Sterling, Fernandinho en défense centrale et un duo Gundogan-Rodri au milieu. "Les joueurs ont travaillé pendant trois jours avec ce système", s'est défendu Guardiola après coup.

à voir aussi Ligue des champions : Lyon passe Manchester City à la trappe pour rejoindre les demi-finales Ligue des champions : Lyon passe Manchester City à la trappe pour rejoindre les demi-finales

Surtout, Pep Guardiola semble atteindre son plafond depuis son arrivée à Manchester City à l'été 2016. L'entraîneur aux deux Ligues des champions et aux sept demi-finales dans la compétition reine, n'a justement jamais rejoint le dernier carré avec les Citizens. "Nous ne réussissons pas à franchir les quarts de finale, mais nous réessaierons de le faire dans le futur. C'est comme ça, un jour nous arriverons à passer ce cap jusqu'en demi-finales", a réagi Guardiola en conférence de presse d'après-match.

Eliminés en huitième de finale au bout de sa première saison par l'AS Monaco, les joueurs de Manchester City s'inclinent pour la troisième fois consécutive en quarts de finale. En 2018, City avait été laminé par Liverpool et l'année dernière, éliminé dans les derniers instants du match retour contre Tottenham. Signe, peut-être, d'un traumatisme à l'approche des demi-finales.

Finalement, les présences en demi-finales de Guardiola et de Manchester City datent toutes les deux de 2016 mais l'Espagnol dirigeait encore le Bayern Munich alors que les Skyblues étaient sous la houlette de Manuel Pellegrini. Depuis, le mariage entre Guardiola et City n'a jamais permis de s'approcher de la victoire en Ligue des Champions, pourtant l'objectif légitime du club depuis l'arrivée des investisseurs émiratis.

En difficulté face aux clubs de Ligue 1

A titre personnel, Pep Guardiola a encore buté contre une équipe française ce soir. Lyon commence à ressembler à une bête noire pour l'entraîneur espagnol qui n'a battu qu'une seule fois l'OL en cinq rencontres dans sa carrière. C'était en 2008/2009 lorsqu'il officiait sur le banc du FC Barcelone (5-2, 11 mars 2009, ndlr). Pis, avec Manchester City, il a concédé deux défaites et un nul contre les Rhodaniens.

Si l'on rajoute une double confrontation contre l'AS Monaco en huitième de finale de Ligue des Champions en 2016/2017, Guardiola n'est qu'à deux victoires en sept rencontres contre des clubs de Ligue 1. "La deuxième période a été bonne, mais pas suffisamment, face à une équipe solide et agressive, comme toutes les formations françaises", a-t-il analysé.

Sans aller jusqu'à parler de licenciement, la défaite de ce soir pourrait tout de même remettre son avenir en question à un an de la fin de son contrat. Au sortir de son année la moins prolifique en Angleterre avec une seule Coupe de la Ligue en poche cette saison, Guardiola n'a plus les cartes en main.

à voir aussi "On vit des moments fantastiques" réagit Jean-Michel Aulas après la qualification de l'OL en demi-finale "On vit des moments fantastiques" réagit Jean-Michel Aulas après la qualification de l'OL en demi-finale