Manchester City avait déjà la tête au derby

Manchester City avait déjà la tête au derby

Publié le , modifié le

Heureusement que Manchester City avait fait le plus dur à l'aller (3-1). A domicile, les Citizens se sont contentés d'un piètre nul 0-0 lors de leur 8e retour de Ligue des champions face au Dynamo Kiev. Manuel Pellegrini a toutefois perdu ses deux défenseurs centraux Vincent Kompany et Nicola Otamendi sur blessure. Une mauvaise nouvelle en vue du derby mancunien programmé dimanche en Premier League. C'est la première fois que City accède aux quarts de finale de la C1.

Est-ce le résultat très favorable du match aller ou la perspective d'un bouillant derby face à MU qui a bridé City ? Quoi qu'il se soit passé dans les têtes des Citizens, ce match retour fût laborieux pour ne pas dire triste. Rapidement privés de leur charnière centrale après les sorties sur blessure du capitaine belge Vincent Kompany (7e) puis de l'Argentin Nicolas Otamendi (24e), les hommes de Manuel Pellegrini ont géré leur avance sans cadrer un tir avant une frappe sur le poteau de Jesus Navas (60e).

Première en quart

Ils n'ont toutefois jamais été inquiétés par le club ukrainien, qui devait marquer trois buts à l'Etihad Stadium pour se qualifier. Le public de City a juste eu quelques frayeurs sur une tête d'Antunes (84e). Les Mancuniens ont procédé par à-coup lors des grandes chevauchées de Yaya Touré. Il a manqué de la présence devant le but pour faire la différence. Après deux échecs successifs en huitièmes de finale, à chaque fois face à l'impitoyable Barcelone, le club mancunien franchit ainsi enfin son plafond de verre, pour sa 6e participation à la Ligue des champions. Et si le tirage lui est favorable, le dernier carré sera accessible.

Réaction

Manuel Pellegrini (entraîneur de Manchester City): "C'était un match tactique. On n'a pas pris de risque juste pour se qualifier et on a attendu de voir s'ils allaient nous laisser des espaces mais ils sont restés plutôt tranquilles. C'était important de garder le ballon et de ne pas leur permettre de se créer des occasions. C'est un résultat très important pour le club. On n'a pas été capable de l'obtenir plus tôt, on avait été plutôt malchanceux avant car ce n'est pas normal de jouer deux fois Barcelone en 8e. Ce club continue de grandir et de se développer. On va voir maintenant quelle est la meilleure façon de jouer. On est une équipe habituée à marquer donc on est critiqué quand on ne le fait pas. On a gardé trois fois nos buts inviolés lors des quatre dernier matches aussi. On va voir jusqu'où on peut aller. Malheureusement pour Kompany c'est une nouvelle blessure au mollet donc on verra comment ça se présente demain. C'est difficile pour lui parce qu'il revenait très bien. Il avait joué six matches d'affilée mais malheureusement pour lui il ne pourra pas continuer. Otamendi a lui reçu un coup et j'espère qu'il pourra récupérer dans les jours qui viennent".

Pablo Zabaleta (Manchester City, au micro de BT): "C'est très satisfaisant de faire l'histoire du club. Ce groupe travaille dur chaque jour pour rendre ce club plus fort. On va essayer d'atteindre au moins la finale. C'est difficile, mais aujourd'hui on a fait notre boulot. Ce n'est pas notre meilleure prestation, d'accord, mais on est quand même ravis. On a fait 0-0 à Norwich et encore ce soir mais on a de grands joueurs qui vont se créer des occasions. Ils peuvent marquer n'importe quand. Par contre, on a perdu probablement nos deux meilleurs défenseurs et c'est dommage car ils avaient repris l'habitude de jouer ensemble. On a un effectif costaud et dans ces moments, il faut rester unis, soudés. J'espère qu'il n'en auront pas pour très longtemps. Ils ont un peu de temps devant eux pour récupérer".

Serguei Rebrov (entraîneur du Dynamo Kiev): "Je pense que ce duel on l'a perdu à Kiev à l'aller. Ce n'était pas facile de jouer contre une équipe si forte, avec des joueurs si expérimentés. Je félicite mes joueurs car ils ont fait de leur mieux, ils ont essayé de rester compact".

Xavier Richard @littletwitman