Di Maria joie PSG Ligue des Champions 2015
La joie d'Angel Di Maria (PSG) | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Malmö n'a pas fait le poids face au PSG

Publié le , modifié le

Le PSG s’est imposé 2-0 face à Malmö, ce mardi, au Parc de Prince, lors de la 1ère journée des phases de poules de la Ligue des Champions. Pour l'occasion, Laurent Blanc avait choisi d’aligner son redoutable trio Cavani, Ibrahimovic, Di Maria. Un choix qui s'est révélé payant puisque l'Argentin a réalisé un gros match, bien épaulé par Verratti. De son côté, Zlatan Ibrahimovic, qui retrouvait son club formateur, n’a pas été aussi brillant qu’espéré, obtenant de nombreuses occasions mais n’en concrétisant aucune. Trop justes, les Suédois n'ont fait, eux, que subir.

Sans grande surprise, la domination parisienne était immédiate, le pressing très intense et il ne fallait que 4 petites minutes aux hommes de Laurent Blanc pour ouvrir la marque face à une équipe de Malmö qui ne faisait guère le poids face à l’ogre parisien. Marco Verratti décalait Angel Di Maria côté droit et l’Argentin, du pied gauche, trouvait la lucarne opposée (1-0 à la 4e).  Un petit élan de joie pour fêter ce premier but et les locaux reprenaient leur marche en avant. Dans la foulée, trois tentatives de Zlatan Ibrahimovic semaient la zizanie dans le camp suédois en moins de 10 minutes. La rencontre s’annonçait alors longue et douloureuse pour les troupes de Age Hareide, championnes de Suède en titre.

A droite toute !

L’aile gauche parisienne se montrait peu active. Edinson Cavani et Maxwell se faisaient très discrets tandis que la quasi totalité des ballons dangereux transitait par un tandem Di Maria-Verratti endiablé. A la demi-heure de jeu, Verratti manquait de peu le cadre des buts de Johan Wiland (30e) puis Di Maria voyait son tir frôler le cadre (32e).  La défense suédoise était franchement malmenée mais un soupçon d’espoir s’emparait des Bleus et Blanc quand Nikola Djudjic effaçait Gregory Van der Wiel et armait son tir. Malheureusement pour l’attaquant suédois, sa frappe manquait sa cible de seulement quelques centimètres (34e).

Un peu avant la pause, sur un coup franc obtenu pour une faute sur Cavani,  Ibrahimovic tenait une nouvelle occasion d’aggraver le score. Mais l’ex-pensionnaire de Malmö manquait encore son tir. Avec pas moins de 8 tirs parisiens en première période, les Suédois pouvaient se réjouir au moment de rentrer aux vestiaires. Se réjouir du manque de réussite d’Ibrahimovic ainsi que du score qui représentait finalement assez mal la domination sans partage du PSG.

La puissance de frappe parisienne

En début de deuxième mi-temps, la pluie faisait son apparition mais cela ne calmait absolument pas les ardeurs parisiennes. Heureusement pour les Suédois, leur portier était solide. Il interceptait une frappe de Di Maria (52e) puis un tir de Maxwell (59e). Wiland ne pouvait cependant rien faire quand, deux minutes plus tard, un centre de Maxwell, dévié par Ibrahimovic, était repris de la tête par Cavani (2-0 à la 61e).

Le pressing parisien ne baissait pas d’intensité et les cavalcades dangereuses dans le camp suédois s’enchaînaient : Cavani (63e), Matuidi (67e), David Luiz (70e), Verratti (76e). Les hommes de Hareide prenaient la marée et se faisaient littéralement confisquer le ballon. En fin de rencontre, la fatigue commençait à se faire sentir côté suédois et Paris gérait. Le score n’allait plus évoluer et Paris s’offrait donc un premier succès dans cette phase de poule. Vu la différence de niveau entre les deux équipes, ce succès ne relève en rien de l’exploit mais fait indéniablement du bien aux Parisiens en ce début de compétition.

Dans 15 jours, le PSG devra confirmer cette bonne entrée en matière sur la pelouse du Shakhtar Donetsk, qui, pour son premier match, s'est fait étriller par le Real Madrid (4-0).

Résultats du groupe A 

Real Madrid (ESP) - Shakhtar Donetsk (UKR) 4 - 0
Paris SG (FRA) - Malmö FF (SWE) 2 - 0

Classement du groupe A

1 - Real Madrid (3 pts / +4)
2 - PSG (3 pts / +2)
3 - Malmö (0 pts / -2)
4 - Shakhtar Donetsk (0 pts / -4)

Isabelle Trancoën