Isco Malaga joie 032013
Le jeune Espagnol Isco | AFP

Malaga tient son exploit

Publié le , modifié le

L'équipe espagnole de Malaga s'est qualifiée pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Battus 1-0 à l'aller par le FC Porto, les coéquipiers de Toulalan, Saviola et Baptista se sont imposés 2-0 lors du match retour, face à une équipe portugaise réduite à dix après l'expulsion de Defour (49e).

L'avantage était certes court pour les Dragons de Porto, mais ces derniers restaient malgré tout favoris face à cette équipe de Malaga. Plus expérimentés sur la scène européenne (deux Ligues des champions et deux titres en Europa League), les joueurs de Porto possédaient les armes pour tenir la dragée haute aux Espagnols. Mais même s'ils sont nouveaux venus à ce stade de la C1, les Andalous démontrent depuis le début de la saison qu'ils ne sont pas là par hasard en occupant une très honnête quatrième place en Liga.

Et la première grosse occasion était à mettre à l'actif des joueurs de Manuel Pellegrini, Antunes forçant Helton a dégager d'une claquette sa belle frappe tendue (35e). Cinq minutes plus tard, Javier Saviola se voyait refuser un but après une faute de Julio Baptista sur le gardien adverse. Mais les efforts de Malaga finissaient par porter leurs fruits, et Isco ouvrait finalement le score sur une frappe légèrement déviée par Mangala, qui lobait Helton (43e, 1-0).

Toulalan aux anges

Et pour ne rien arranger à la situation des hommes de Vitor Pereira, Defour recevait un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion seulement quatre minutes après le retour des vestiaires. Désormais en infériorité numériques, les Dragões sentaient bien qu'ils auraient du mal à maîtriser les ardeurs de leurs adversaires. Une nouvelle occasion donnait des sueurs froides à Helton qui était heureux de voir Otamendi contrer la frappe de Saviola (58e). Mais ce que craignaient les supporteurs de Porto depuis l'expulsion de Defour, arrivait lorsque Roque Santa Cruz reprenait victorieusement un corner de la tête (2-0, 77e). Peu après, Maicon pensait avoir redonné la qualification à Porto, mais il était signalé en position de hors jeu, et malgré les derniers efforts des Portugais, le score en restait là pour le plus grand bonheur de Malaga.

"Ce soir, nous vivons tous un rêve, que nous méritons tous", a déclaré Isco au micro de Canal +.  "Il y a encore très peu de temps, cette belle aventure aurait été impossible. Nous étions sur une série de matches un peu moyens, nous l'avons amendée. Nous avons commencé un peu tendus, vu l'enjeu. Mais ensuite, nous avons réussi à  nous lâcher et à produire notre football", a conclu l'un des héros de la soirée. A 29 ans, Jérémy Toulalan se retrouve donc lui aussi en quart de finale de la C1. "Cette qualification est historique, depuis le début, cette campagne est historique. Cela n'a pourtant pas été facile ce soir,  on a joué avec nos armes du moment, mais l'essentiel, c'est que c'est passé. On a mieux joué en matches de poules. L'équipe de France, je n'y pense pas trop, c'est assez difficile, je reviens de blessures", a indiqué le milieu de terrain au micro de BeIN Sport.

Romain Bonte