Lyon - Juve
La déception des Lyonnais, battus à l'aller par la Juventus Turin | Maxppp - Léon Tanguy

Lyon n'a plus le droit à l'erreur

Publié le , modifié le

L'aventure de l'Olympique Lyonnais en Ligue des Champions cette saison pourrait bien se terminer ce mercredi après la 4e journée. En cas de défaite sur la pelouse de la Juventus Turin et, dans le même temps, d'une victoire logiquement très possible de Séville devant le Dynamo Zagreb, cela en serait fini pour l'OL. C'est dire la pression qui pèse sur les hommes de Genesio qui n'ont désormais plus le droit à l'erreur.

Malheureusement, aller affronter chez elle une formation du calibre de la Juventus n'est évidemment pas la meilleure façon de chasser ses doutes. Et pour tout dire, empocher trois points au Juventus Stadium serait un sacré exploit pour les Lyonnais, seulement 8e en championnat et qui ont été battus 1-0 par le champion d'Italie au Parc OL à l'aller, alors qu'ils étaient en supériorité numérique pendant plus de 35 minutes.

Contenir l'attaque de la Juve  

A Lyon, pourtant on veut croire que tout ne sera pas joué après cette 4e journée, car on sait que les Bianconeri n'ont pas toujours été aussi dominateurs que cela cette saison et ont même connu quelques trous d'airs - défaites contre l'Inter et le Milan - qui laissent quelques espoirs aux Lyonnais. "Un résultat nul nous comblerait et nous permettrait de croire à la qualification", a estimé le président lyonnais, Jean-Michel Aulas. "Une victoire, je n'y crois pas mais je les sens capables". Cette ambition est louable mais elle pourrait pourtant ne pas suffire. Car avec les arguments offensifs dont il dispose, l'entraîneur italien Massimiliano Allegri a de quoi inquiéter une formation lyonnaise qui a souvent fait preuve de fébrilité en défense.

Même avec l'indisponibilité de Dybala, le duo Gonzalo Higuain-Mario Mandzukic est d'une belle complémentarité et d'une belle efficacité. Contenir cette attaque sera l'une des clé. Ajoutez à cela le retour de Claudio Marchisio, le régulateur, blessé en avril dernier et qui se rapproche au fil des matches de son meilleur niveau, ouvrant la possibilité d'un trident Khedira-Marchisio-Pjanic ce qui constitue là aussi le haut du panier, et l'on mesure à quel point la tâche sera immense pour les Lyonnais.

Au pied du mur

Avec une défense qu'il ne parvient à stabiliser car elle ne donne pas toujours satisfaction, Genesio doit espérer que les Turinois ne seront pas dans un bon jour. Et puis il doit aussi se dire qu'avec un peu de baraka, un Gonalons retrouvé, Tolisso et Ferri efficaces, il peut, peut-être, voir Lacazette s'offrir une ou deux occasions..... Qu'il ne faudra pas rater. Mais ce sera difficile même si les Lyonnais, au pied du mur, n'ont pas d'autres choix que d'obtenir un résultat. 

Car outre ce déplacement périlleux dans le Piémont, ils ne sont non plus totalement maîtres de leur destin. S'ils viennent à s'incliner, et que, dans le même temps Séville bat le Dinamo Zagreb, qui n'a marqué aucun point ni même aucun but en trois matches, le club français sera éliminé. 

Christian Grégoire