Yassine Benzia
Yassine Benzia (OL) | JEFF PACHOUD / AFP

Lyon condamné à l'exploit

Publié le , modifié le

Débouté à Gerland la semaine dernière par la Real Sociedad (0-2), l'Olympique Lyonnais, dont les chances de qualification en ligue des champions sont fortement compromises, jouera sa peau ce soir à San Sebastian (21h) à l'occasion du match retour des barrages.

Les jours passent, et les Lyonnais trépassent. Déjà embourbé dans une situation économique compliquée, l'OL pouvait - au moins - être rassuré par la qualité du jeu proposé, et par l'efficacité de ses attaquants (deux victoires lors des deux premières matches). Mais après deux revers en une semaine - à Gerland contre la Real Sociedad et à Reims le week-end dernier -, Lyon a moins de certitudes.. Financièrement mal en point, sportivement affaibli par les départs de Lisandro, Bastos (sans parler de Bafé Gomis et Jimmy Briand mis au ban du groupe pro), l'horizon de l'Olympique Lyonnais s'assombrit un peu plus chaque jour, et pourrait clairement s'entrénébrer s'il doit renoncer au pactole reversé en cas de qualification pour la mythique compétition européenne.

Aucune défaite à San Sebastian depuis novembre 2012 

Côté terrain, Rémi Garde devrait aligner la même équipe qui a perdu à Gerland mercredi dernier, à l'exception de Bisevac, suspendu, et de Miguel Lopes, incertain (touché à la cuisse). Si le Portugais ne s'est pas remis à temps, c'est Fofana, qui a déjà dépanné au poste de latéral droit la saison dernière, qui pourrait assurer son remplacement. Devant, le quatuor Benzia-Grenier-Gourcuff-Lacazette devra inverser la tendance, et marquer trois buts de plus que son adversaire s'il veut s'assurer une qualification. Mais ça ne sera pas tâche aisée. L’équipe basque n’a plus perdu à San Sebastian depuis le 4 novembre 2012 (défaite 1 à 0 contre l’Espanyol Barcelone en championnat). Une vraie forteresse. 

Face aux Gones, Jagoba Arrasate, qui deviendrait le plus jeune entraîneur des équipes engagées en ligue des champions (35 ans), devrait reconduire le même onze qui a sévi à Lyon la semaine dernière. Préservés ce week-end à Elche (1-1), Carlos Martinez et Antoine Griezmann devraient débuter sur la pelouse de San Sebastian. Enfin, dernière stat' qui donnera un peu d'espoir aux supporters lyonnais :  sur la scène européenne (ligue des champions, Coupe des Vainqueurs de Coupe et Coupe de l’UEFA), la Real Sociedad n’a perdu qu’à trois reprises en terres basques…dont une fois contre l’OL (lors de la saison 2003-04 en 1/8ème de finales de la LDC). 

La France en pâtirait

Un élimination de l'Olympique Lyonnais serait incontestablement une mauvaise nouvelle pour le football français. Le Portugal, qui a dépassé la France au classement UEFA depuis la qualification du Benfica Lisbonne en finale de l'Europa League (en mai 2013), pourrait creuser l'écart si ses représentants (Benfica, FC Porto et peut être Pacos Ferreira) assurent sur le plan européen. Si Lyon ne passe pas ce soir, il priverait la France du bonus (qui représente l’équivalent de quatre victoires) engrangé par chaque club se qualifiant pour la phase de poules de la Ligue des Champions. 

Mais à court terme, une disqualification de l'Olympique Lyonnais pourrait bien servir les intérêts de Paris et de Marseille.  En effet, les droits TV payés par BeIN pour la diffusion des matches de Lyon en LDC seront, en cas d'élimination du club rhodanien, reversés aux deux meilleurs ennemis du foot français. Une somme rondelette, qui pourrait atteindre les cinq millions d'euros. 

 

 

 

Jean Charbon