L'UEFA dément toute date butoir pour la finale de la Ligue des champions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Le siège de l'UEFA
Le siège de l'UEFA | Fabrice COFFRINI / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au lendemain de la bombe lâchée par la télévision allemande ZDF, l'UEFA désamorce. Non, la finale de Ligue des champions ne se déroulera pas le 3 août maximum. Dans un communiqué, l'instance européenne assure qu'aucune date butoir n'a été retenue.

Samedi soir, la télévision allemande ZDF révélait que le président de l'UEFA, Aleksdander Ceferin, voulait que la finale de la Ligue des champions ait lieu au plus tard le 3 août. Ceferin aurait lâché cette information en marge d'une interview par skype accordée à la chaîne allemande. Depuis, cette annonce a eu l'effet d'une bombe sur le foot européen. Une bombe que l'UEFA a désamorcé, via un communiqué. 

à voir aussi Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin veut terminer la Ligue des champions au plus tard le 3 août Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin veut terminer la Ligue des champions au plus tard le 3 août

Ainsi, l'instance européenne du football, en charge de l'organisation de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, a assuré qu'il n'y avait pas de date limite pour les finales de ces compétitions. "Le président a été très clair sur le fait qu'il ne donnait pas de date butoir précise pour terminer la saison", explique le communiqué, qui poursuit : "L'UEFA analyse actuellement toutes les options pour terminer les saisons des Championnats nationaux et des compétitions européennes, en lien avec l'association européenne des clubs et les Ligues européennes, dans le cadre du groupe de travail mis en place le 17 mars".

Pour finir, l'UEFA affirme que "la priorité de tous les membres de ce groupe est de préserver la santé publique. Ensuite, il s'agit de trouver des dates afin de terminer toutes les compétitions. Différentes options sont actuellement étudiées pour disputer des matches en juillet et août si nécessaire, en fonction de la date de reprise et des autorisations des autorités nationales".

à voir aussi Edito : Face au coronavirus, l'UEFA d'imprudente à écœurante Edito : Face au coronavirus, l'UEFA d'imprudente à écœurante