Ludogorets - PSG: Les Parisiens cherchent un rayon de soleil en C1

Ludogorets - PSG: Les Parisiens cherchent un rayon de soleil en C1

Publié le , modifié le

Miné par des résultats sportifs décevants, la polémique avec Hatem Ben Arfa, et l’affaire Serge Aurier, le Paris Saint-Germain espère retrouver le sourire en Ligue des Champions. Après un nul (1-1) contre Arsenal, le PSG joue en Bulgarie face à Ludogorets, ce mercredi à Sofia.

Théoriquement, les Parisiens ne devraient pas trop craindre cette équipe bulgare. Cette dernière reste sans véritable référence en Europe hormis un succès à domicile face à Bâle en phase de poules de la Ligue des Champions en 2014 et un huitième de finale en Ligue Europa la même saison. S’ils ont été sacrés champions de Bulgarie pour la 5e fois d’affilée, « les Aigles » risquent en outre de pâtir des absences de plusieurs joueurs cadres. L’ancien joueur de Nantes Claudiu Keseru risque de débuter la rencontre sur le banc, et le Brésilien Cicinho et le Portugais Vitinha sont quant à eux forfaits.

Cavani doit rebondir

Mais les hommes d’Unai Emery sont loin d’être au sommet de leur forme si l’on se réfère notamment à leur défaite de vendredi dernier face à Toulouse (2-0). Quatrième malgré cette deuxième défaite en L1, le PSG est loin d’avoir convaincu sur le terrain. Auteur d’un nul 1-1 à domicile face à Arsenal lors de son premier défi européen de la saison, le club de la capitale a visiblement du mal à gérer l’après Laurent Blanc. Cavani pensait avoir fait taire les critiques avec un quadruplé contre Caen, mais l’Uruguayen s’est de nouveau montré inefficace face au Téfécé.

Oublier la polémique HBA et l'affaire Aurier

Sur le terrain, les Parisiens sont peu glorieux, et ils le sont encore moins pour certains en dehors du rectangle vert… La mise à l’écart d’Hatem Ben Arfa avait déjà fait couler beaucoup d’encre, jusqu’à ce que le talentueux francilien ne soit rappeler après quatre matches passés en tribunes. Et alors que l’on pensait retrouver le N.21 pour ce match de Ligue des Champions, le joueur s’est blessé à un tibia. Mais cette nouvelle déconvenue n’est finalement rien par rapport à la condamnation à deux mois de prison ferme de Serge Aurier. En termes de sérénité, on a trouvé mieux. Il ne faudrait pas qu’en plus, le PSG tombe face à un modeste adversaire…

Romain Bonte