OM Marseille Déception
Les joueurs de l'OM dépités. | CHRISTOF STACHE / AFP

L'OM au bord du gouffre

Publié le , modifié le

Battu lors du match aller au Vélodrome (0-2), l'OM s'est de nouveau incliné sur le même score face au Bayern Munich, lors de son quart de finale retour de la Ligue des Champions. Impuissants dans le jeu, les Olympiens restent sur une série catastrophique de dix matchs sans victoire. Inquiétant à dix jours seulement de la finale de la Coupe de la Ligue. Et si Marseille perdait tout cette saison ?

Pas de surprise !

Le miracle, tant attendu, n'a pas eu lieu. Une semaine après avoir réduit à néant ses chances de qualification (3%), l'OM s'est logiquement incliné (2-0) face au Bayern Munich, lors du quart de finale retour de la Ligue des Champions. Les Marseillais ont, une nouvelle fois, mesuré le chemin qui les sépare d'un grand d'Europe. Bousculée par un Ribéry intenable, lors qu'il évolue outre-Rhin, la bande à Deschamps n'a fait illusion qu'une dizaine de minutes avant de rendre les armes. Ivica Oli? en a alors profité pour éteindre définitivement les espoirs provençaux (13e et 37e) avant même la mi-temps. Sans un grand Mandanda, qui s'est mis en évidence à plusieurs reprises, Marseille aurait pu rentrer d'Allemagne avec une addition encore plus salée.

Une déroute imprévisible ?

Car jusqu'à maintenant, la C1 était l'arbre qui cachait la forêt. Au lendemain de cette élimination, ce n'est plus le cas. Relégué à seize points du Lille (3e) en Ligue 1, l'OM pointe à une très décevante 9e place. Loin des objectifs de début de saison fixés par le président Labrune, qui visait une qualification directe pour la Ligue des Champions. Et si le troisième budget ne s'était pas donné les moyens de ses ambitions ? Le pensionnaire du Vélodrome n'a dépensé que dix millions d'euros sur le marché des transferts cet été. Une somme insuffisante pour rivaliser avec les grosses écuries européennes, mais acceptable pour truster une place parmi le Top 3 hexagonal.

Pourtant, le club de la Canebière vit une saison chaotique. Il reste, en effet, sur une série de dix matchs sans victoire (neuf défaites pour un nul), toutes compétitions confondues. Pas de quoi se rassurer avant d'aborder dix jours de folie avec notamment le déplacement au Parc des Princes, la réception du leader Montpellier et enfin la finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon. Cette rencontre sera, justement, le dernier rendez-vous de prestige de la saison pour Marseille.

Une bouée de sauvetage 

C'est une chance qu'ils ne doivent pas laisser passer, celle de s'assurer une place en Ligue Europa. Bien sûr, cette compétition est moins attrayante et lucrative que sa grande sœur mais c'est le chemin le plus court pour retrouver l'Europe. Elle pourrait également s'avérer vitale pour la pérennité du club. En cas de défaite contre le septuple champion de France, certains joueurs -Loïc Rémy, Mathieu Valbuena et Steve Mandanda pour ne citer qu'eux- pourraient exprimer des envies d'aller voir ailleurs. À l'instar de Didier Deschamps. Mais avant d'envisager le moindre départ, les Marseillais auront sûrement à cœur de faire taire les critiques et de sauver ce qui peut encore l'être.

Yohan Roblin @yohanroblin