L'Olympiakos plombe le moral de MU

L'Olympiakos plombe le moral de MU

Publié le , modifié le

Déjà à la peine en Premier League, Manchester United a cette fois pris l'eau en Ligue des Champions en s'inclinant 2-0 sur le terrain de l'Olympiakos, en huitième de finale aller. Les Red Devils devront montrer un tout autre visage, dans trois semaines, si ils souhaitent poursuivre l'aventure européenne.

Pointant à une très inhabituelle sixième place en championnat, Manchester United espérait beaucoup de cette rencontre européenne pour relancer sa saison. Mais en face, c'était une équipe en pleine confiance qui abordait ce rendez-vous prestigieux. Pratiquement déjà assuré du titre national (20 points d'avance à huit journées de la fin), l'Olympiakos savait qu'il avait les moyens d'inquiéter une équipe mancunienne en proie au doute. Sur le papier, MU partait avec la faveur des pronostics, l'équipe anglaise ayant toujours remporté ses rencontres face à la formation grecque (quatre succès en autant de rencontres), mais la vérité du terrain n'allait pas tarder à bousculer cette logique. La première grosse occasion du match était d'ailleurs en faveur des Grecs, Dominguez mettant dans le vent plusieurs défenseurs, mais Vidic veillait au grain (8e) et évitait un premier but.

Exerçant un pressing constant, l'équipe du Pirée asphyxiait littéralement les Mancuniens, dont les attaquants étaient sevrés de ballon. Et en toute logique, l'équipe locale ouvrait la marque à la 38e minute à la suite d'un centre de Campbell qui revenait dans les pieds de Maniatis. Ce dernier frappait au but, et son tir détourné par Dominguez, finissait au fond des filets. Presque désarmés à l'image d'un Wayne Rooney les bras sur les hanches (photo), les Red Devils allaient toucher le fond au retour des vestiaires lorsque Campbell leur donnait une petite leçon de football sur un enchaînement petit-pont et frappe du pied gauche des 20 mètres pour tromper De Gea (56e). Mené 2-0, MU ne pouvait qu'accuser le coup face à cette équipe aussi solide qu'efficace. Le match retour à Old Trafford promet d'être intense...

Romain Bonte