OL
Lyon lance sa campagne de C1 face au Grasshopper | PHILIPPE DESMAZES / AFP

L'OL fait sa rentrée européenne face au Grasshopper

Publié le , modifié le

Lyon fait sa rentrée européenne mardi (coup d'envoi 21h00), en recevant le club suisse de Grasshopper au 3e tour préliminaire aller de la Ligue des champions.

C'est désormais le lot du 3e de L1, et ce sera aussi le cas la saison prochaine: il doit désormais passer par le 3e tour préliminaire, et ensuite par les barrages, pour espérer accéder à la prestigieuse phase de poules de la Ligue des champions. La faute au mauvais indice UEFA de la France ces deux dernières saisons, 6e derrière le Portugal. L'OL, qui avait atteint les demi-finales de la C1 en 2010, n'a sur le papier rien à craindre d'un club de Zurich qui n'a jamais réussi à s'extirper de la phase de poules de la C1 dans l'ère moderne. Mais gare à tout complexe de supériorité: une élimination à ce stade serait un accident industriel pour l'OL, en raison du manque à gagner. Son président Jean-Michel Aulas avait popularisé l'expression "match à 20 millions d'euros" en parlant de l'accession aux poules de la C1. C'est sans doute un peu plus. Lille et Montpellier, qui n'ont pas dépassé les poules la saison passée en C1, ont ainsi touché respectivement 22 M EUR et 32,3 M EUR en primes de matches et droits télé. Le PSG, éliminé en quarts, en a touché 44,7  millions.

"L'équipe est prête"

Après le 3e tour, il y aura donc un barrage (aller et retour) à disputer, où entrent en lice des gros calibres comme Arsenal, l'AC Milan ou encore Schalke 04 (tirage au sort le 9 août, matches les 20/21 et 27/28 août). Les rescapés participeront ensuite, le 29 août à Monaco, au prestigieux tirage au sort de la phase de groupes, où accèdent directement les clubs vedettes, le Bayern Munich (tenant du titre), Dortmund, Barcelone, le Real Madrid, les Manchester United et City, le Paris SG, Marseille, la Juventus Turin ou encore Naples. Avant de retrouver ces cadors, les Lyonnais devront pourtant se méfier des Suisses, 195e à l'indice UEFA. En effet, ils sont en jambes puisque le championnat suisse a repris depuis trois semaines pour trois matches (2 victoires, 1 nul). La saison dernière, le Grasshopper a terminé dauphin du FC Bâle avec la deuxième meilleure défense du pays et la quatrième meilleure attaque d'un championnat qui compte dix équipes. Malgré une série de matches amicaux, rien ne vaut la compétition, mais Rémi Garde ne s'est pas montré inquiet puisque "l'équipe est prête" selon lui. "Maintenant, ça sera une autre histoire, ça sera une autre compétition." "La compétition, avec l'enjeu, c'est encore un cran supérieur." Pour l'entrée dans le vif du sujet, le technicien a à sa disposition l'ensemble de son groupe, à l'exception du milieu de terrain Rachid Ghezzal, blessé au dos. L'attaquant Bafétimbi Gomis, en instance de transfert et écarté du groupe depuis le début de la préparation lyonnaise, ne fait pas partie de l'effectif appelé par Rémi Garde.   

3e tour préliminaire aller, mardi:
FC Shakhter Karagandy - Skënderbeu
Austria Vienne - FH Hafnarfjördur
Nomme Kalju - Viktoria Plzen
Dinamo Tbilissi - Steaua Bucarest
Bâle - Maccabi Tel-Aviv
Nordsjaelland - Zenit Saint-Pétersbourg
PAOK Salonique - Metalist Kharkiv
PSV Eindhoven - Zulte Waregem
Dinamo Zagreb - Sheriff
Lyon - Grasshopper

AFP