Herrera
Herrera célèbre le seul et unique but de la rencontre | PHILIPPE HUGUEN / AFP

A Lille, Porto gagne le premier round

Publié le , modifié le

En s'inclinant face au FC Porto (0-1) en barrage aller de la Ligue des champions, le LOSC a compromis ses chances de disputer la compétition reine. Globalement dominés ce mercredi au stade Pierre-Mauroy, les Dogues n’ont pas pour autant déposé les armes et comptent bien créer l'exploit la semaine prochaine au Portugal.

Les hommes de René Girard, appliqués, n'ont que très rarement pris les commandes d'une rencontre maîtrisée par le FC Porto. Les locaux ont ainsi dû attendre de passer la demi-heure de jeu pour s'offrir une première occasion, par l'intermédiaire de Sébastien Corchia à l'entrée de la surface (34e). Certes, juste avant la pause, l'international espoir aurait une nouvelle fois pu donner l'avantage aux siens s'il n'avait pas complètement raté sa frappe, seul face au gardien (45e+1). Mais à part ces deux occasions, le public du stade Pierre-Mauroy n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

Trop de lacunes offensives pour le LOSC

Offensivement limité face à la rugueuse défense lusitanienne, le troisième du dernier championnat de France a longtemps été incapable de construire, avant de compenser ses lacunes en abusant du jeu long. Les visiteurs sont eux montés en puissance : après avoir laissé passé l'orage de la fin de première période, ils se sont procurés plusieurs occasions sur coup de pied arrêté pour finalement concrétiser leur domination à l'heure de jeu. Tello, tout juste entré en jeu, débordait Souaré et centrait pour Jackson Martinez. Le Colombien plaçait une tête puissante qu'Enyeama sauvait  miraculeusement, mais Herrera suivait et poussait le ballon dans le but (61e).

Si le LOSC n'a jamais baissé les bras, il n'a que trop rarement donné des sueurs froides à son adversaire du soir, qui se rapproche d'une 19e qualification en phases de poules de la compétition reine (soit autant que le Real Madrid, le FC Barcelone et Manchester United). "Ils ont été supérieurs techniquement, on est tombé contre plus fort que nous ce soir, a reconnu René Girard au micro de BeIn Sport. Ça va être très compliqué". Les Lillois devront en effet se surpasser au stade du Dragon, mardi prochain, sous peine de devoir se contenter de la Ligue Europa. 

Partout ailleurs, tout se jouera mardi prochain

Dans les quatre autres rencontres de la soirée, le Zénit Saint-Pétersbourg est allé chercher une victoire à l'extérieur, face au Standard de Liège (1-0) grâce à un but d'Oleg Shatov en début de match (16e). Aucune autre équipe n'a véritablement hypothéqué ses chances de qualification puisque Aalborg et l'Apoel Nicosie ont fait match nul (1-1), tout comme le Slovan Bratislava face au Bate Borisov (1-1) et Maribor face au Celtic Glasgow (1-1). 

Déclaration :

René Girard (entraîneur de Lille): "Sur la physionomie du match, je n'ai pas de regret. On est tombé contre plus fort que nous ce soir. Pour battre une équipe comme ça, il faut jouer autrement. Il n'y a pas de regret à avoir. Il faut faire le contraire de ce qu'on a fait. Il faut être plus consistant dans le jeu et être plus appliqué. Il n'y a pas eu une grosse différence de niveau avec cette équipe qui a eu beaucoup de possession de balle. Si on marque juste avant la mi-temps ça peut changer beaucoup de choses. On aurait pu espérer faire match nul. On doit faire beaucoup mieux au niveau du collectif. On est passé à côté, c'est le football. Je ne suis pas soucieux, je suis déçu. Mais il reste encore une mi-temps. On est touché mais on n'est pas complètement mort. Il faudra qu'on élève notre jeu au retour sinon il n'y a pas grand chose à espérer."