Berghuis Hamsik Feyenoord Naples
Berghuis (Feyenoord) devant Hamsik (Naples) | JOHN THYS / AFP

Ligue des Champions : Naples reste à quai, Liverpool s'envole

Publié le , modifié le

La 6e et dernière journée de la Ligue des Champions a livré son verdict: Naples battu par Feyenoord (2-1) ne verra pas les huitièmes de finale de la Ligue des Champions au contraire de Manchester City et du Chakhtior Donetsk, vainqueur des Anglais (2-1). En ballottage favorable avant cet ultime épisode, Liverpool et le FC Séville ont validé leur billet pour les huitièmes de finale, les Reds réalisant au passage le carton de la soirée aux dépens du Spartak Moscou (7-0). Enfin, le Real Madrid a dû cravacher pour venir à bout de Dortmund (3-2) avec un nouveau record pour Ronaldo à la clé. Le Borussia devra se contenter de la 3e place du groupe, qualificative pour la Ligue Europa.

Le Chakhtior fait tomber City et coule Naples

Il fallait un succès aux Napolitains, combiné à une victoire de Manchester City à Donetsk pour espérer voir les 1/8e de finale de la Ligue des Champions. Aucun des deux ne s'est produit. Les Russes ont surpris les leaders de la Premier League, déjà qualifiés, grâce à des réalisations de Bernard (26e) et Ismaily (32e). Les Mancuniens, qui n'avaient plus été battus depuis le mois d'avril, étaient d'ores et déjà assurés de la première place du groupe F et l'entraîneur Pep Guardiola avait ainsi fait largement tourner son effectif, avec pas moins de sept changements par rapport à son 11 de départ du week-end passé contre West Ham, à quatre jours d'un choc en Championnat à United.

Les hommes de Maurizzio Sarri, de toutes façons, se sont montrés incapables de l'emporter face au Feyenoord Rotterdam, pourtant éliminé depuis longtemps de la course. Pire, ils ont même concédé la défaite dans les dernières minutes (2-1). Pour Naples, l'espoir a duré une demi-heure et le but inscrit par Zielinski, qui remplaçait Insigne, absent sur blessure après 60 titularisations d'affilée, les avait mis sur le bon chemin dès la 2e minute. Mertens puis Hamsik ont eu ensuite l'occasion de creuser l'écart mais c'est au contraire Jorgensen qui a égalisé pour le Feyenoord d'un beau coup de tête (33e), soulignant une fois de plus la faiblesse récurrente de Naples dans le jeu aérien. Les joueurs de Sarri ont ensuite poussé mais sans grande conviction et les Néerlandais, réduits à 10, ont même trouvé le moyen de marquer un deuxième but, signé St-Juste sur corner dans le temps additionnel (90+1).

Liverpool rouge de plaisir

Les Reds ont fait chavirer Anfield en faisant parler tout leur potentiel offensif contre le Spartak Moscou (6-0) et Coutinho a prouvé que ses atermoirments du début de saison, quand il était parti au bras de fer pour essayer de rejoindre le Barça, appartenaient au passé. Le milieu brésilien a été tout simplement étincelant, avec trois buts et des gestes de classe à la pelle. Liverpool, qui n'avait plus vu la phase à élimination directe de la compétition reine du football européen depuis la saison 2008/09 et un quart de finale perdu contre Chelsea, finit premier de son groupe et aura l'avantage de recevoir le match retour des 8es de finale.

Dans l'autre match de ce Groupe E, le FC Séville a rempli sa part du contrat en décrochant le match nul sur le terrain de Maribor (1-1), Ganso (75e), répondant à Tavares (10e). 

Ronaldo toujours plus haut

Dans un match spectaculaire, le Real Madrid est venu à bout du Borussia Dortmund mais cela ne fut pas sans peine pour les hommes de zidane. Après un départ canon, et des buts de Mayoral et de l'insatiable Cristiano Ronaldo, qui a battu un nouveau record de l'épreuve au passage, les Madrilènes se sont compliqués la tâche en laissant la formation allemande revenir au score grâce à un doublé d'Aubameyang. Mais le forcing des Merengue en fin de match allait finir par payer, Lucas Vazquez offrant la victoire au Real (3-2) qui a tout de même perdu Varane sur blessure. Son entraîneur a annoncé que son joueur serait forfait pour le match dominical contre Séville en Liga.

Selon le site internet du quotidien madrilène Marca, il s'agit d'un problème à la jambe gauche et le joueur doit passer des examens complémentaires jeudi.Cette victoire ne change pourtant rien à la destinée des partenaires de Ramos, assurés de terminer deuxièmes derrière Tottenham. Les Hotspurs ont continué leur parcours brillant dans ces phases de poule en dominant facilement l'Apoel Nicosie (3-0). 

francetv sport @francetvsport