Mathieu Valbuena Olympiacos
AFP | Mathieu Valbuena

Ligue des champions : Tottenham tenu en échec par l'Olympiacos

Publié le , modifié le

Tottenham, finaliste de la dernière Ligue des champions, a débuté cette nouvelle édition avec un match nul contre l'Olympiacos (2-2). Au Pirée, les Londoniens ont mené 2-0 avant d'être rattrapés, grâce à un Mathieu Valbuena intenable.

Tottenham débute mal sa nouvelle campagne de Ligue des champions. Le finaliste malheureux a été tenu en échec par l'Olympiacos (2-2), malgré un avantage de deux buts. Harry Kane et Lucas Moura pensaient avoir fait le plus dur, mais l'intensité des Grecs a fait douter les Londoniens. Daniel Podence et Mathieu Valbuena ont remis l'équipe grecque à hauteur. Dans le même groupe, le B, le Bayern et l'Etoile Rouge de Belgrade s'affrontent à 21h. 

Un break insuffisant

L'Olympiacos a pris les devants, avec une première frappe signée Daniel Podence sur la droite de la surface. Mais son tir trop mou n'a pas posé de problèmes à Hugo Lloris (5e). Le portier des Bleus a ensuite été sauvé par son poteau, sur une frappe de Manuel Guerrero après une déviation de Mathieu Valbuena (18e). Ces occasions manquées ont rapidement été regrettées par les Grecs. A la 25e, Yassine Meriah a laissé traîné son pied sur un crochet d'Harry Kane, juste assez pour faire tomber l'attaquant anglais. Le capitaine des Spurs et des Three Lions s'est chargé lui-même de transformer le penalty d'un tir en force au milieu de la cage de José Sa (26e, 0-1). Lucas Moura a doublé la mise d'une frappe à l'entrée de la surface d'une frappe puissante au ras du poteau (31e, 0-2). 

L'Olympiacos n'a pas abdiqué

Ce double coup sur la tête n'a pas assommé l'Olympiacos. Lancé par Valbuena dans la surface, Podence a cette fois remporté son duel face à Lloris (44e, 1-2). Sa frappe croisée dans le petit filet opposé a permis aux Grecs de rejoindre les vestiaires avec un tout autre état d'esprit. Ils ont conservé leurs velléités offensives dans le deuxième acte et ont montré une intensité supérieure aux Londoniens. Un écart d'investissement symbolisé avec l'égalisation. Le ballon a traîné, trop, autour de la surface des Spurs, incapables de ressortir ou se dégager. Jusqu'à ce que Jan Vertonghen vienne s'essuyer les crampons sur le pied de Valbuena. Comme Kane un peu plus tôt, l'ancien Marseillais a choisi de tirer, avec réussite (2-2, 54e). 

Tottenham a haussé le ton en fin de rencontre, sans parvenir à faire céder une troisième fois José Sa. L'Olympiacos prend un point précieux à domicile et offre au Bayern, qui reçoit l'Etoile Rouge de Belgrade, la possibilité de prendre seul la tête du groupe B.