Thomas Tuchel
Thomas Tuchel | AFP

Ligue des Champions : Thomas Tuchel veut "regarder vers l'avant" pour les retrouvailles entre le PSG et le Real

Publié le , modifié le

Présent en conférence de presse à la veille du choc entre le PSG et le Real Madrid pour la première journée de Ligue des Champions, Thomas Tuchel n’a pas affiché d’inquiétude particulière, alors qu’il doit faire face à une cascade de joueurs absents. S’il n’a pas donné de précisions quant à la composition de son équipe, le coach allemand s’est dit "confiant" et veut "regarder vers l’avant" après la désillusion de l’an passé.

Le brouillard n’est pas franchement éclairci. Présent en conférence de presse avant la rencontre de Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et le Real Madrid ce mercredi, Thomas Tuchel n’a pas donné plus d’informations quant au onze qu’il pourrait aligner en l’absence de ses cadres (Neymar, Cavani, Mbappé, Draxler et Kherer sont tous indisponibles). "Presnel Kimpembe va très bien. Il a beaucoup travaillé ces derniers temps. Il est très fit. Il peut jouer si l’on pense que c’est nécessaire. Ce n’est pas du tout une question de physique le concernant", a d’abord expliqué l’entraîneur allemand, alors que certains médias évoquent une titularisation du champion du monde français en défense aux côtés de Thiago Silva.

à voir aussi PSG : La suspension de Neymar réduite par le TAS PSG : La suspension de Neymar réduite par le TAS

Mais la grande interrogation réside surtout en attaque, où le PSG fait face à une véritable pénurie. Seul joueur de la MCN à ne pas être blessé, Neymarbuteur ce samedi contre Strasbourg – est toujours suspendu, et pourrait être remplacé par le nouvel arrivant Mauro Icardi, entré en jeu ce week-end. "Je ne sais pas vraiment où il en est physiquement, ni combien de minutes il pourrait jouer" a reconnu Tuchel en parlant de l’attaquant argentin, "Peut-être qu’on peut essayer de le faire débuter, ou Choupo-Moting, ou les deux. C’est vrai qu’on est en manque d’attaquants, tout le monde le sait. Nous devons trouver des solutions mais j’ai confiance en mes joueurs", a poursuivi un Tuchel pas franchement déboussolé par le casse-tête qui s’impose à lui avant les débuts en C1.

"La même chose pour le Real"

"Oui, il nous manque des joueurs. C’est dommage mais c’est la même chose pour le Real"  a-t-il lancé, (le Real sera effectivement privé de Modric, Ramos, Marcelo, Asensio ou encore d’Isco), "Je suis convaincu qu’on alignera une belle équipe demain. Une équipe qui sera capable de poser des problèmes au Real. Notre état d’esprit est bon. On a gagné 5 matches sur 6 depuis le début de saison, dont la majorité sans encaisser de buts. Ce sont des détails qui nous donnent de la confiance" a enchéri Thomas Tuchel.

Malgré sa défaite à Rennes (2-1) le 18 août dernier, le Paris Saint-Germain reste sur un début de saison plutôt encourageant, et surtout sur une incroyable série de 61 matches toutes compétitions confondues avec au moins un but inscrit. A contrario, la défense du Real n’est pas au mieux, et peine à ne pas encaisser de buts (6 concédés en 4 journées de Liga). Un point sur lequel Paris devra insister, selon l’ancien coach de Dortmund.

"Je ne veux pas qu’on joue passif. Cela voudrait dire que le Real a beaucoup de ballons" a dit Thomas Tuchel, "C’est une équipe très expérimentée en C1. Donc je veux qu’on prenne le ballon, qu’on joue vite. Ce sera un match difficile, un grand match. Mais c’est aussi le premier de la phase de poules, il ne décidera pas de tout", a-t-il concédé. 

L’entraîneur parisien est également revenu sur les débuts prometteurs au PSG de l’ancien portier de la casa blaca Keylor Navas, qui devrait logiquement être aligné dans les buts ce mercredi, après sa belle prestation face à Strasbourg : "Keylor a été un très bon gardien au Real. Il a connu de grands succès, et c’est primordial à un poste où il faut savoir gérer des erreurs tout seul, ce n’est jamais facile. Donc il faut être fort mentalement et Keylor l’est. Donc je suis très heureux qu’il soit avec nous. Il amène une belle énergie au groupe" s’est félicité le coach allemand.

Benzema sous-côté 

Un autre joueur a reçu les louanges de Thomas Tuchel en conférence de presse mais sera dans le camp d’en face, mercredi soir, au Parc des Princes. Il s’agit du Français Karim Benzema, déjà auteur de 4 buts cette saison en Liga. "C'est l’un des joueurs les plus sous-côtés au monde" a reconnu Tuchel "Il est 9 au Real depuis combien de temps ? 25 ans au moins (rires) ? C’est un joueur de grande classe. C’est vraiment difficile de défendre sur lui. Ce n’est pas qu’un neuf de surface. Il sait jouer partout, revenir au milieu, sur les côtés. Et il  est aussi très bon de la tête".

Avec Eden Hazard, l'ancien lyonnais sera sans doute le principal danger offensif pour la défense parisienne. Thomas Tuchel en a conscience, tout comme il a conscience que cette Ligue des Champions pourrait être décisive dans la suite de son aventure parisienne. Après l'échec de la saison dernière en huitièmes de finale, il veut aller de l'avant.

"Est-ce qu’on peut faire mieux que l’an dernier ? C’est un défi. Car on avait eu un groupe vraiment difficile. Liverpool, Naples, puis Manchester. C’était vraiment difficile. Ca a été long, et dur après cette élimination. Mais parfois ces défaites sont nécessaires. Il faut oublier et regarder vers l’avant maintenant" a-t-il rappelé, avant d'expliquer qu'aucun objectif n'avait été annoncé par son président Nasser Al-Khelaifi. "Nous prendrons match après match" a dit Tuchel.