Ligue des Champions: Séville ne trouve pas la clé devant Manchester United

Ligue des Champions: Séville ne trouve pas la clé devant Manchester United

Publié le , modifié le

Séville et Manchester United ont fait match nul (0-0) mercredi en 8e de finale aller de Ligue des Champions. Les Anglais peuvent remercier leur gardien David de Gea qui a littéralement sauvé le match et les espoirs anglais, face à une équipe de Séville dominatrice et entreprenante, mais qui n'est pas parvenu à trouver la clé pour prendre l'avantage.

Si ce match a débuté avec un gros impact anglais, et de bons ballons pour Lukaku, ce sont surtout, à partir du premier quart d’heure, les Sévillans qui ont donné le tempo. Notamment avec Correa et Muriel qui se sont heurtés à De Gea, très présent dans ses cages. Heureusement d’ailleurs que le gardien mancunien a fait des miracles, car les Espagnols se sont montrés remuants et incisifs. Leurs bonnes intentions de la première période n’étaient pas payées.

De Gea dompte les vagues espagnoles  

Les Sévillans insistaient pourtant, avec Vazquez dans l’organisation du jeu, et Nzonzi très pressant. Mais aussi avec Muriel et Correa, n’hésitant pas à prendre leurs chances, tout comme Banega et  Lenglet, tout près d’ouvrir le score mais De Gea intervenait encore. Séville mettait une énorme pression, à laquelle MU opposait un bloc défensif, mais peu d’autres arguments. Pénalisés par la sortie prématurée sur blessure de Herrera, dès la 14e minute, ils semblaient en effet de pas pouvoir porter un vrai danger sur le but de Rico. La tactique anglaise se résumait à tenir le cap, face à la vague espagnole et à sauver le match nul.

MU fait le gros dos

Pour parvenir à cet objectif, ils tentaient de contenir les assauts sévillans,  et faisaient le gros dos. Ils étaient pourtant en mesure de réussir le hold-up parfait, sur l’un de leurs rares contres de la deuxième période, un ballon de Pogba pour Lukaku qui le glissait dans les filets espagnols… mais il s’était aidé de la main sur l’action et logiquement l’arbitre français M.Turpin refusait le but. Enhardis toutefois par cette occasion inespérée, les joueurs de Mourinho sortaient de leur coquille et s’offrait un coup-franc par Rashford qui rasait le montant gauche de Rico, faisait passer un frisson dans le stade Ramon Sanche-Pizjuan.  

Mais il était dit que ce match devait se terminer sans but, ni sur un improbable coup du sort pour United, ni  en récompense des efforts et des multiples tentatives d’une équipe de Séville, qui finalement, en n'ayant pas pu faire la différence sur ces nombreux temps forts, se retrouve en situation délicate avant le match retour en Angleterre.

francetv sport @francetvsport