Liverpool - Rome en demi-finale de la Ligue des champions
Liverpool - Rome en demi-finale de la Ligue des champions | Xinhua Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP

Ligue des champions : Rome veut une deuxième remontée, Liverpool est prévenu

Publié le , modifié le

Liverpool aborde sa demi-finale retour de Ligue des champions à Rome en position ultra favorable après son succès 5-2 à Anfield. Les Reds vont tout faire pour éviter une deuxième remontée romaine, la première ayant été fatale au Barça en quarts.

"Nous avons posé les bases et maintenant nous devons la terminer." Jürgen Klopp sait ce que son équipe doit faire pour valider son billet pour la finale de la Ligue des champions. Un beau chantier construit au match aller sur la base d'un 5-0 avant que Rome n'arrache deux buts en fin de match et vienne un petit peu ternir ce bel édifice. A 5-2, les Reds ont toutes les cartes en main et savent qu'ils ont les armes offensives pour marquer au stadio olimpico. Cette saison ils ont inscrit 20 buts marqués en six déplacements européens, barrage compris. "Tu travailles pour ça toute la saison, c'est vraiment excitant", reprend Klopp qui veut que son équipe "joue son jeu".

Liverpool va jouer son jeu

C'est en reniant son identité et le jeu que Barcelone a ouvert la porte aux Romains. Prévenus et aussi parce que ce n'est pas dans leur nature, les Anglais calculeront moins. S'ils venaient à marquer, il n'y aurait plus aucun espoir pour la Roma qui a su garder ses cages inviolées en C1 cette saison. "Nous devrons faire attention car ils font très peu d'erreurs", a d'ailleurs prévenu le "Pharaon" Stephan El Shaarawy. Peu d'erreur et une efficacité redoutable grâce à l'Egyptien Mohamed Salah, ancien de la maison romaine et auteur de 43 buts en 47 matches avec Liverpool cette saison. "Son explosivité est incroyable, explique l'ancien monégasque. Je suis content pour lui car c'est un garçon en or qui soigne chaque détail."

Rome veut y croire

La remontée contre Barcelone est évidemment dans toutes les mémoires et agit comme la méthode coué. Puisqu'ils l'ont déjà fait une fois, les Romains se disent désormais que plus rien n'est impossible. "Le 5-0 était trop, mais avec le 5-2 nous avons encore la chance d'espérer aller de l'avant, veut croire le Giallorosso Radja Nainggolan. Nous espérons être en mesure de remonter Liverpool comme nous l'avons fait contre Barcelone et aller en finale avec 3-0." Un discours optimiste que le coach romain Eusebio Di Francesco essaye de faire germer dans la tête de ses joueurs. "La Rimonta? Ceux qui n'y croient pas peuvent rester à la maison. Mon slogan c'est 'moi j'y crois' et je le répète tous les jours aux joueurs. Il va y avoir plus de 60.000 personnes, comment pourrait-on ne pas y croire ? Moi j'y crois. On est en demi-finale, mais on ne s'en contente pas", a-t-il résumé. Liverpool a un pied et demi en finale et ne va pas s'en contenter non plus.

Xavier Richard @littletwitman