Ligue des Champions - Real - PSG: Cristiano Ronaldo fait basculer le match et passe les 100 buts, pas Neymar

Ligue des Champions - Real - PSG: Cristiano Ronaldo fait basculer le match et passe les 100 buts, pas Neymar

Publié le , modifié le

Le 8e de finale aller de Ligue Ligue des Champions entre le Real Madrid et le PSG était particulièrement scruté du fait de l'opposition à distance entre Cristiano Ronaldo et Neymar. Après leur rivalité passée lorsque le Brésilien jouait à Barcelone, leur face-à-face prenait une autre tournure dans cette rencontre. Car c'était la 1re fois que le N.10 de la Seleçao était la star adverse. Dans son antre, le Portugais ne s'est pas laissé voler la vedette, inscrivant un but sur penalty, son 100e personnel en Ligue des Champions avec le Real, son 115e dans cette compétition, puis un doublé pour la victoire de son équipe.

Ils sont nés le même jour (le 5 février). Et le destin de Neymar est probablement de marcher sur les traces de Cristiano Ronaldo au palmarès du Ballon d'Or. A l'approche de ce 8e de finale entre le Real Madrid et le PSG, la presse a pratiquement plus parlé de ces deux joueurs de grand talent, que de l'opposition collective. Et sur le terrain ? Les deux hommes ont joué leur rôle.

Quand Neymar a été le premier à s'illustrer, en subissant une grosse faute du duo Kroos-Casemiro (2e), le Portugais l'a suivi en reprenant de volée une passe en profondeur d'Isco (3e). Mais au-delà de l'anecdote, chacun a tenté d'apporter le déséquilibre dans la surface adverse. Le Brésilien l'a fait par ses dribbles, ses accélérations. Un décalage pour Berchiche (7e), un centre parfait pour Cavani devancé par Varane (12e), avant d'écoper d'un jaune pour une faute sur Nacho (14e), puis de voir son centre contré par Casemiro (17e). Il glissait ensuite à l'entrée de la surface alors qu'il s'était ouvert un petit angle de tir (28e). Puis, après un petit festival, son tir était trop écrasé (30e). Sur le but de Rabiot, son adversaire direct le devançait (33e). Et sur l'une des rares fois, il trouvait Cavani dans la surface, dont le tir était dévié en corner (38e). En 2e période, sa passe à Mbappé aurait pu mériter mieux sans l'intervention de Navas (49e). Tout comme une autre accélération sur 30m, mal finie. Sa reprise dans le temps additionnel, trop enlevée, n'a rien changé au sort de la rencontre.

A l'opposé, Cristiano Ronaldo s'est encore une fois montré décisif. D'abord maladroit (volée trop croisée à la 3e, coiup franc au-dessus à la 25e, face-à-face perdu contre Areola à la 28e, frappe trop enlevée du gauche à la 37e), le Portugais a ensuite ajusté la mire. D'abord grâce à un penalty, qu'il a transformé en force juste avant la pause, alors que le portier parisien était parti du bon côté. C'était alors son 100e but sous le maillot madrilène en Ligue des Champions, un record pour un joueur dans un même club. Et c'est un autre coup de pouce du destin qui a tourné en sa faveur. Sur un centre d'Asensio, repoussé par Areola, le ballon revenait sur lui et du genou, il trouvait le chemin des filets à la 83e minute. Le but qui faisait basculer cette rencontre.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze