Van Dijk Celtic

Ligue des Champions : Pour Virgil Van Dijk, le Camp Nou est un cauchemar à oublier

Publié le , modifié le

Sacré meilleur joueur de Premier League ce week-end, le défenseur de Liverpool a annoncé qu'il serait remis de sa blessure pour la demi-finale face à Barcelone. Le Hollandais voudra effacer de cruels souvenirs au Camp Nou. Avec le Celtic Glasgow, il avait encaissé un terrible 6-1 en 2013.

Avec le temps, les blessures les plus profondes finissent par cicatriser. Et même, parfois, par se transformer en tremplin. C'est le cas pour Virgil Van Dijk quand, le 11 décembre 2013, il sombre, avec son club, face à un FC Barcelone étincelant. Au bout de 72 minutes, le Celtic a pris six buts et n'en a pas mis un seul. L'une des plus lourdes défaites de l'histoire du club écossais en Ligue des Champions, et ce, alors que Virgil Van Dijk constitue la charnière centrale du club. Le naufrage est total et, sur le coup, le Hollandais sait qu'il lui faudra du temps pour digérer une telle déconvenue. "J'ai revu quelques vidéos...Mais si tu perds 6-1, pour un défenseur, tu ne peux pas dire que tu as fait un bon match" a-t-il analysé, selon des propos rapportés par le Daily Mail, un média britannique.  

Match fondateur pour Neymar, soirée cauchemardesque pour Van Dijk 

Ce soir-là, Virgil Van Dijk a coulé en grande partie à cause d'un virevoltant Brésilien. Le jeune Neymar (il avait alors 21 ans) marquait alors son premier but en Ligue des Champions, et son premier triplé avec le maillot blaugrana. Toute la Catalogne l'attendait, car le Barça sortait d'une semaine catastrophique avec deux défaites face à l'Ajax et à l'Athletic Bilbao. A 21 ans, et au vu du prix de son transfert,  il devait commencer à montrer de quel bois il se chauffait. Face au fébrile Celtic de Van Dijk, l'acte de naissance a eu lieu. Couplé à une déconvenue monumentale pour le Hollandais qui arborerait le maillot rouge sang de Liverpool quelques années plus tard.

Les six buts du Barça face au Celtic de Van Dijk

Sur le premier but de Neymar à la Van Dijk n'est pas directement fautif. Mais il se trouve à plusieurs mètres du Brésilien, esseulé et loin de sa ligne, comme spectateur du génie catalan ce soir-là. Paralysé sûrement aussi par le mur des dizaines de milliers de supporters barcelonais qui se dressaient face à lui. Sur le deuxième but, Van Dijk se montre plus réactif. Mais son tacle est trop tardif. Neymar a tout juste le temps de placer son intérieur du pied. Pleine lucarne. 3-0 pour le Barça. Le supplice s'arrêterait sur un but du Celtic à la toute fin du match, sans que l'honneur des Ecossais n'en soit plus sauf. 

"Ce sera totalement différent cette fois"

Le pire, c'est que l'arme fatale des Barcelonais était absente pour ce match. Lionel Messi, qui était dans l'une des ses meilleures années en 2013, ne jouait pas. Ce mercerdi, face à Liverpool, l'Argentin sera bien là. Sa saison est monstrueuse : 46 buts, dont 10 en Ligue des Champions. Ce qui fait dire à Van Dijk que par rapport à son match avec le Celtic, "ce sera totalement différent cette fois" . Pour lui, Messi est "le meilleur joueur du monde". Mais "ce n'est pas seulement lui, toute l'équipe a de nombreuses qualités et on va bien s'y préparer". 

Alors, sa déculottée face au même Barça il y a six ans est-elle totalement oubliée? "L'avantage pour moi, personnellement, c'est que j'ai beaucoup appris ce soir-là. Et ça m'a aidé, évidemment" Un tremplin, plus qu'une cicatrice.