La gardienne de Chelsea Hedvig Lindhal
La gardienne de Chelsea Hedvig Lindhal | AFP - PASCAL GUYOT

Ligue des Champions - Pas de miracle pour les Montpelliéraines, éliminées en quarts à Chelsea

Publié le , modifié le

Battues (2-0) à la Mosson lors du quart de finale aller de la Ligue des Champions, Montpellier n'a pas renversé la vapeur lors du match retour à Chelsea, s'inclinant (3-1). En encaissant un but sur une perte de balle dès la 4e minute, les Montpelliéraines ne s'étaient pas rassurées. Malgré un gros pressing, les joueuses de Jean-Louis Saez n'ont pu qu'égaliser, sur un bijou de Sofia Jakobsson, avant d'être punies en contre au retour des vestiaires (50e). Puis par un penalty (78e). Contrairement aux Lyonnaises qui joueront Manchester City au prochain tour, elles ne verront pas les demi-finales. L'autre demie opposera Wolfsburg à Chelsea.

Après avoir franchi difficilement le cap des 8e de finale contre le Bayern Munich (qualifiées grâce au but marqué à l'extérieur), Chelsea a beaucoup moins tremblé contre Montpellier pour atteindre les demi-finales. En ayant gagné le match aller (2-0) dans l'Hérault, les Blues avaient déjà fait une bonne partie du chemin de la qualification. Elles l'ont conforté en marquant rapidement au début de chaque mi-temps.

Dès la 4e minute, sur un ballon perdu aux 20m par Karchaoui, Kirby trompait Murphy d'une frappe du gauche. Un départ qui n changeait rien pour les Montpelliéraines, contraintes au départ d'inscrire trois buts pour se qualifier. Mais cette ouverture du score ne les aidait pas à prendre confiance.

La sérénité anglaise

Un pressing haut, des actions offensives à la pelle, l'équipe française faisait tout. Mais ne marquait pas. Jusqu'à ce petit bijou de Jakobsson, entrée dans la surface et dont la frappe enroulée du pied droit trouvait le poteau opposé, pour l'égalisation (36e). Mais après la pause, Kirby faisait encore des siennes très rapidement. Une ouverture parfaite en contre pour Bachmann, seule, qui trompait une nouvelle fois la gardienne américaine de Montpellier après seulement cinq minutes de jeu (50e, 2-1).

Cette fois, ce but changeait la donne puisqu'il obligeait les joueuses de Jean-Louis Saez à inscrire trois autres buts pour se qualifier. Il cassait surtout la dynamique. Face à un tel défi, contre une équipe présente physiquement, bien organisée, et attendant les contres, la mission devenait impossible. Le 3e but, sur un penalty de Kirby (78e), était anecdotique. Huit ans après sa dernière apparition dans cette compétition, Montpellier s'arrête donc en quarts de finale. Chelsea découvre pour sa part les demi-finales pour la première fois.