Kevin Trapp (PSG-Chelsea)
Kevin Trapp a écœuré Diego Costa | JEAN MARIE HERVIO / DPPI Media

Ligue des Champions : Paris et Chelsea jouent la belle

Publié le , modifié le

Pour la troisième fois en trois ans, l'avenir européen du Paris Saint-Germain va se jouer à Stamford Bridge, tanière des Blues de Chelsea. Victorieux 2-1 au match aller, les Parisiens ont l'avantage. Mais Chelsea les a déjà pris à contre-pied...

Comme l’on se retrouve ! Pour la troisième fois de suite, le Paris Saint-Germain et Chelsea s’affrontent dans la phase à élimination directe de la Ligue des Champions. Le bilan est équilibré avec une qualification pour chaque équipe. 2014 en quart pour Chelsea et le huitième de l’année dernière pour le PSG. Les retours ont toujours eu lieu à Stamford Bridge, l’antre des Blues. Avec la victoire 2-1 au match aller et la saison difficile de Chelsea, Paris est en position de force. Mais attention au faux pas.

Le mauvais souvenir de 2014

Une situation favorable, Paris en a déjà connu une contre Chelsea. Lors de la saison 2013-2014, Paris avait largement dominé le match aller au Parc des Princes (3-1) et était arrivé à Londres avec un pied en demi-finale. Un pied arraché manu militari par Demba Ba et son but du tibia à la 87e. 2-0, Paris est éliminé à cause du but encaissé à domicile. Avec le 2-1 du huitième de finale aller, cette règle pourrait à nouveau mettre le PSG en difficulté. Une victoire 1-0 suffit à Chelsea pour se qualifier. Mais Paris a grandi. L’effectif s’est amélioré avec les arrivées de David Luiz et Angel Di Maria, les joueurs déjà présents en 2014 sont plus expérimentés, tout comme Laurent Blanc.

Chelsea mieux en 2016

Au cours des trois dernières saisons, le rapport de force s’est inversé entre Paris et Chelsea. Paris est le favori de cette double confrontation. Une situation due partiellement à une première partie de saison cataclysmique des Blues (seulement cinq victoires en 18 matchs de Premier League avant la trêve hivernale). Une situation qui a mené au renvoi de l’entraîneur portugais José Mourinho, remplacé par le Néerlandais Guus Hiddink. Depuis, Chelsea marche de nouveau dans le bon sens. Une seule défaite en seize matchs, celle contre le PSG. Un match aller qui a contribué à remettre à plat ce rapport de force. Malgré une domination parisienne dans le jeu, Chelsea s’est créé de très bonnes occasions. Il a fallu plusieurs parades déterminantes de Kevin Trapp, notamment face à Diego Costa, pour éviter que Paris se retrouve dans une situation désagréable. De quoi espérer une rencontre très ouverte ce soir.

Matuidi et Verratti dans le groupe, Terry  forfait

Du côté de Chelsea, la principale interrogation concernait John Terry. Le défenseur central, déjà absent au match aller, ne s’est pas entraîné hier et a annoncé son forfait sur les réseaux sociaux. Pour mieux préparer la rencontre, Guus Hiddink a fait le choix de laisser au repos Diego Costa et Cesc Fabregas le week-end dernier face à Stoke. La composition de Paris est encore incertaine. Blaise Matuidi et Marco Verratti sont de retour dans le groupe parisien. Si Matuidi sera titulaire, la situation reste très incertaine pour l’Italien. Javier Pastore, perturbé par les blessures depuis août, devrait enfin avoir l’occasion d’être titulaire pour un choc de la saison. Des changements qui pourraient rebattre les cartes au milieu de terrain, champ de bataille du match aller.

Hugo Monier @hgo_mon