Ligue des Champions - Nice pour renverser encore les pronostics à Amsterdam

Ligue des Champions - Nice pour renverser encore les pronostics à Amsterdam

Publié le , modifié le

Véritable surprise du championnat de France la saison passée, l'OGC Nice devra encore surprendre pour passer le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, sur le terrain de l'Ajax Amsterdam (20h45). Après avoir concédé le nul (1-1) à domicile à l'aller, les Aiglons n'ont que 35% de chances de se qualifier, selon les satistiques officielles. Mais les hommes de Lucien Favre se sont habitués à inverser les tendances. Même sans Mario Balotelli, forfait.Voici trois raisons de croire en une qualification.

Pas Balotelli, mais Pléa

Premier buteur de la saison pour un club français, Mario Balotelli avait répondu présent lors du match aller contre l'Ajax Amsterdam la semaine dernière. Mais son ouverture du score, sur un service de Seri, n'a pas donné la victoire aux Niçois. Et ce soir, sur le terrain de l'Ajax, il ne sera pas là. Blessé aux ischio-jambiers lors de ce match, l'Italien est forfait. Mais son remplaçant du match aller, Alassane Pléa, peut le faire oublier. Revenu d'une grave blessure au genou droit contractée en février dernier, le Français avait eu la balle du (2-1) en toute fin de match contre l'Ajax. Malgré une saison tronquée, Pléa avait fini 2e meilleur buteur de son club (14 réalisations en 31 matches), juste derrière le Transalpin. "Il y a la place", a-t-il déclaré au sujet de ce match retour contre les Bataves.

Lucien Favre y croit

"Rien n'est joué", a déclaré Lucien Favre à propos de la qualification et de ce match retour. "On a fait un bon match à l'aller, notamment en 1re période. A nous de répéter la même prestation à l'extérieur." Pour lui, pas de problème physique qui aurait pu expliquer d'avoir encaissé l'égalisation contre l'Ajax et d'avoir subi: "Dans les 20 dernières minutes, on s'est créé quelques occasions", souligne-t-il. Mais il rappelle qu'à ce niveau, la concentration et l'investissement doivent être au top durant 95 minutes. Une façon de rappeler que l'erreur commise par le gardien Cardinale, avec ce mauvais dégagement du poing aboutissant à l'égalisation néerlandaise, se paye cash.

La saison passée dans la tête

Pour se qualifier pour ce 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, l'OGC Nice n'avait encaissé que quatre défaites durant la saison passée en L1. Et surtout, elle avait fait partie des 3 équipes (avec Toulouse et Lyon) à faire tomber le futur champion, Monaco. Et dans les grandes largeurs (4-0). Nice est aussi l'équipe qui a condamné le PSG à faire une croix sur le titre de champion, lors de la venue des Parisiens le 30 avril (3-1), alors qu'ils étaient engagés dans une série de 6 victoires consécutives depuis leur échec retentissant à Barcelone en Ligue des Champions. Faire tomber les gros, Nice sait faire. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze