Ligue des champions : Neymar, de l'ombre à la lumière

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Neymar célèbre la qualification du PSG en demi-finales
Neymar célèbre la qualification du PSG en demi-finales | David Ramos / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions contre l’Atalanta Bergame ce mercredi soir à l’issue d’un scénario totalement fou (2-1), le Paris Saint-Germain peut remercier Neymar. L’attaquant brésilien, impressionnant de facilité, aurait pourtant pu vivre un scénario cauchemar après avoir raté deux énormes occasions. Bien trop esseulé pendant la première heure de jeu, Neymar peut remercier les entrées de Mbappé et Choupo-Moting qui ont su faire la différence en toute fin de match.

La magie du football a une nouvelle fois frappé ce mercredi soir à l'Estádio da Luz de Lisbonne. En l’espace de trois minutes, le Paris Saint-Germain est passé d’une nouvelle désillusion cruelle en Ligue des champions à une victoire contre l'Atalanta Bergame et une qualification pour les demi-finales de la compétition (2-1). Une joie immense qui contraste avec la consternation du début de match, suite à une invraisemblable occasion loupée par Neymar après trois minutes de jeu (3e).

Mais le génie brésilien, sur lequel toutes les caméras étaient braquées avant le début de la rencontre en l’absence de Kylian Mbappé au coup d’envoi, n’est pas du genre à se laisser décourager. "On ne peut pas imaginer combien de pression il a. Mais c’est un joueur qui aime ça, qui est habitué à cette pression", expliquait même Thomas Tuchel ce mardi, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. Visiblement pas abattu pas son occasion ratée, Neymar a fait tout, tout seul, du côté du PSG pendant l'ensemble de la première heure de jeu.

à voir aussi Ligue des champions : le PSG renverse l'Atalanta Bergame et se qualifie pour les demi-finales Ligue des champions : le PSG renverse l'Atalanta Bergame et se qualifie pour les demi-finales

Un plan de jeu très limité

Alors que le club de la capitale a été gêné par le pressing tout terrain de l’Atalanta, le n°10 parisien a été le seul capable d’enclencher des actions côté parisien. Un plan de jeu limité en l’absence de Marco Verratti et Ángel Di María, deux joueurs créatifs et essentiels dans l’animation offensive du PSG. Neymar a été obligé de descendre très bas sur le terrain pour prendre le jeu à son compte. Plusieurs de ses rushs ont fait mouche, le numéro 10 du PSG déposant les défenseurs italiens pour se créer lui-même des occasions de but ou décaler ses partenaires (15e, 24e, 28e, 41e).

Mais parmi les nombreux problèmes parisiens du soir - n’oublions pas que le PSG a frôlé l’élimination contre une Atalanta qui participe cette saison à la première Ligue des champions de son histoire -, les coéquipiers du Brésilien, qui n’auront jamais su élever leur niveau de jeu. Mauro Icardi qui, en l’absence de Mbappé, était très attendu, n’a pas su peser sur la défense de l’Atalanta. Pablo Sarabia, qui répond toujours présent lorsque son entraîneur fait appel à lui, sera totalement passé à côté de son quart de finale.

Totalement esseulé en attaque, Neymar s’en est donc remis à son talent pour tenter de faire la différence. "La meilleure manière de défendre contre lui, c’est de jouer à notre meilleur niveau, et que tout le monde soit concentré", expliquait ce mardi Gian Piero Gasperini, l'entraîneur de l'Atalanta, à la veille du quart de finale. Finalement, si les défenseurs de l’Atalanta ne sont jamais parvenus à rattraper Neymar sur le terrain, ils ont pu compter sur la maladresse du Brésilien dans le dernier geste pour croire à la qualification. Après son raté du début de match, le numéro 10 parisien a une nouvelle fois vendangé une grosse occasion avant la mi-temps (42e) avant de buter sur Marco Sportiello (76e).

Suppléé par Mbappé et Choupo-Moting

À force de se dépenser, Neymar a subi un coup de moins bien aux alentours de l’heure de jeu et s'est montré moins tranchant. Fort heureusement pour le PSG, ce trou d’air aura coïncidé avec l’entrée de Kylian Mbappé, qui a su prendre le relais du Brésilien en effectuant plusieurs rushs également décisifs. L’égalisation parisienne en toute fin de match par Marquinhos sera cependant venue de Neymar, dont la frappe ratée se sera transformée en passe décisive pour son compatriote (90e).

"Il aime les grands matches décisifs et il est super fiable dans ces matches décisifs. Je suis absolument convaincu qu’il va faire un gros match, qu’il sera le gars clé pour nous", expliquait mardi Thomas Tuchel. Cet élément-clé, Neymar l’aura été dans le temps additionnel. Convaincus que le PSG était en mesure de se qualifier sans passer par les prolongations, le Brésilien a brillamment lancé Mbappé dans la profondeur, auteur de l’offrande pour le but victorieux d’Eric Maxim Choupo-Moting (90+3e).

à voir aussi Ligue des champions : Revivez la qualification du PSG face à l'Atalanta Bergame Ligue des champions : Revivez la qualification du PSG face à l'Atalanta Bergame

Un but qui envoie le PSG en demi-finales de la Ligue des champions pour la première fois depuis 1995. Les Parisiens y affronteront le vainqueur de la confrontation de jeudi entre l’Atlético de Madrid et le RB Leipzig. Bien que boosté par la pression, Neymar pourrait être suppléé par la probable titularisation de Mbappé à la pointe de l'attaque. Un soulagement pour l’attaquant brésilien du PSG, mais également pour tous les supporters parisiens, qui espéreront vivre une qualification pour la finale plus sereine que celle de ce mercredi.