Ligue des champions : Navas bien titulaire avec Paris, Verratti sur le banc

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Keylor Navas, le gardien du Paris Saint-Germain
Keylor Navas, le gardien du Paris Saint-Germain |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À quelques minutes du coup d'envoi de cette grande finale de Ligue des champions entre le PSG et le Bayern Munich (21 heures), les deux entraîneurs allemands Thomas Tuchel et Hans-Dieter Flick ont dévoilé leur onze titulaire. S'il n'y a aucun changement côté bavarois par rapport à leur demi-finale contre l'Olympique Lyonnais, Paris enregistre le retour de son portier Keylor Navas dans les buts. Marco Verratti, lui, débutera sur le banc.

On ne change pas, ou peu, une équipe qui gagne. C'est en substance le message adressé par Thomas Tuchel et Hansi Flick au moment de se retrouver à l'Estadio da Luz de Lisbonne pour la finale de la Ligue des champions. En effet les coaches du PSG et du Bayern ont misé sur la stabilité en reconduisant quasiment intégralement leur onze titulaire lors de leurs demi-finales respectives face à Leipzig et l'OL.

Navas de retour, Verratti sur le banc

Seule exception côté parisien avec le retour dans les buts du portier costaricien Keylor Navas, blessé en quarts de finale contre l'Atalanta Bergame. Un retour plébiscité au vu de son expérience dans la compétition (trois fois vainqueur avec le Real Madrid entre 2016 et 2018). Marco Verratti, de nouveau disponible, commencera la rencontre sur le banc tout comme Mauro Icardi. Leandro Paredes et Ander Herrera seront les relais au milieu de terrain dans un dispositif désormais bien connu, en 4-3-3.

Coman fait son entrée pour le Bayern

Le Bayern Munich se présentera avec presque la même équipe qu'il y a quatre jours. Dans le couloir gauche, Ivan Perisic est remplacé par le Français Kingsley Coman dans le 4-2-3-1 de Flick. Jérôme Boateng, en dépit d'une petite alerte physique, tiendra bien sa place dans la charnière centrale aux côtés de David Alaba. Benjamin Pavard et Corentin Tolisso sont, eux, remplaçants.

Autre joueur tricolore plus méconnu côté munichois, Tanguy Kouassi, qui avait participé au début de la campagne parisienne en C1 (contre Galatasaray et Dortmund) : le jeune (18 ans) défenseur arrivé fin juin en Bavière n'a pas été retenu par le Bayern pour ce "Final 8" mais pourrait tout de même être sacré champion d'Europe en cas de victoire... du PSG. Une récompense logique, à la faveur de ses quelques minutes disputées l'hiver dernier avec son ancien club.