Ligue des champions : Moussa Dembélé, héros inespéré de l'exploit lyonnais contre Manchester City

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Moussa Dembélé.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Entré en jeu à la 75e minute du quart de finale de la Ligue des champions entre Lyon et Manchester City (3-1), Moussa Dembélé a été l’homme de l’exploit avec un doublé en seulement 12 minutes. Rudi Garcia avait décidé, comme lors du 8e retour contre la Juventus, de laisser son attaquant sur le banc pour mieux le faire rentrer. Pari gagnant pour les Lyonnais. L’ancien joueur du Celtic a scellé la deuxième qualification de l’histoire de l’OL pour le dernier carré de la Ligue des champions.

De sa carrière, jamais Moussa Dembélé n'a inscrit de buts aussi importants que ceux inscrits ce samedi soir face à Manchester City (3-1). Deux réalisations qui permettent à l'OL de foncer en demi-finale de la Ligue des champions, en même temps qu'il nous fait nous rendre compte - au cas où on l'aurait oublié - de l'importance du numéro neuf de Lyon. Dans l'obscurité de la nuit lisboète, il a surgi pour se muer en héros inespéré de l'Olympique Lyonnais.

Dembélé a "apporté sa pierre à l'édifice"

Pourtant, difficile d'imaginer le Français aussi décisif au moment du coup d'envoi de ce quart de finale. Comme lors du 8e de finale retour contre la Juve (1-2) la semaine passée, Dembélé est sur le banc. Depay et Toko Ekambi ont la lourde charge de porter l'attaque rhodanienne. L'ancien du Celtic ronge son frein et accepte la sentence. "Quand tu es sur le banc, ce n'est pas toujours facile", expliquera-t-il après la rencontre. "Il faut garder l'état d'esprit et faire en sorte d'apporter sa pierre à l'édifice. Pour un joueur il y a toujours cette part de tristesse quand on ne commence pas un match. Mais un match, c'est long et tant que l'arbitre n'aura pas sifflé la fin, il y aura toujours une possibilité."

À la 75e minute au moment de remplacer le capitaine néerlandais de l'OL, ses coéquipiers se remettent tout juste de l'égalisation de Kevin De Bruyne (69e) et subissent de plein fouet les assauts des Citizens. Mais quatre minutes après avoir posé ses crampons sur la pelouse de l'Estadio José Alvalade, le numéro neuf ne manque pas de sang froid au moment de crucifier Ederson (2-1, 79e). Contre toute attente, Lyon est en marche vers l'exploit. Huit minutes plus tard, c'est encore lui qui reprend une frappe d'Aouar mal repoussée par le portier brésilien (3-1, 87e). L'affaire est pliée. Sept ballons, deux tirs, deux buts en l'espace d'un quart d'heure : pas besoin de chercher plus loin pour déterminer l'homme du match.

Leader de la vendetta contre le Bayern en demi-finale ?

Moussa Dembélé a conduit les siens dans le dernier carré de la C1 pour la deuxième fois de son histoire. Et comme il y a dix ans, en 2009-2010, c'est le Bayern (qui s'était imposé 1-0 et 3-0, ndlr)qui les attend avec en jeu une place en finale. De là à imaginer le numéro neuf en leader de la vendetta contre les Bavarois, il n'y a qu'un pas... Que, ce soir, plus personne ne s'interdit de franchir. Même pas lui. "À chaque fois qu'on est sur le terrain on essaie de tout donner, je crois que l'état d'esprit du groupe a changé. C'est tout bon pour la suite. On est encore là, ça veut dire qu'on a une grande équipe".

à voir aussi Ligue des champions : Lyon passe Manchester City à la trappe pour rejoindre les demi-finales Ligue des champions : Lyon passe Manchester City à la trappe pour rejoindre les demi-finales