Ligue des Champions - Monaco ramène un nul du Besiktas

Ligue des Champions - Monaco ramène un nul du Besiktas

Publié le , modifié le

Demi-finaliste de la Ligue des Champions la saison dernière, Monaco n'a toujous pas gagné le moindre match, au soir de cette 4e journée. A Istanbul, contre le Besiktas, leader de ce groupe G, les Monégasques ont décroché le nul (1-1), après avoir ouvert le score dans le temps additionnel de la 1re période. Sans grande maîtrise mais avec quelques actions dangereuses voire plus, l'ASM inscrit son deuxième point de la compétition. La qualification s'éloigne un peu plus.

Monaco a subi. Durant les quinze premières minutes du match, comme la plupart des visiteurs dans ce Vodafone Park d'Istanbul, mais pas seulement. L'ASM, privée dès la 26e minute de Thomas Lemar sorti pour une blessure à l'épaule, a eu du mal à développer un jeu construit. Pour espérer encore un avenir en Ligue des Champions cette saison, les hommes de Leonardo Jardim devaient pourtant glâner quelque chose de ce voyage en Turquie. Mais ils ont d'abord joué aux pompiers, que ce soit Glik, auteur d'un gros match, Raggi, Fabinho ou encore Moutinho, qui a ratissé beaucoup de ballons. Les Turcs se sont montrés très pressants, très dangereux, sans pour autant ouvrir le score.

Après cette résistance à la furia du Besiktas, les Monégasques ont ensuite planté quelques banderilles. D'abord par Tielemans, reprenant de la tête un corner de Lemar au 1er poteau, et que le portier Fabricio repoussait sur sa ligne (15e). Puis à la 37e, sur une merveilleuse passe de Jovetic, suppléant de Lemar, qui centrait à ras de terre pour Rony Lopes, contré par la sortie du gardien et l'intervention d'un défenseur. Et dans le temps additionnel, sur un ballon récupéré aux 35m par Moutinho, Lopes ouvrait son pied gauche pour trouver le petit filet opposé (45+1). Monaco ouvrait le score juste avant la pause, ce qui pouvait se révéler fatal à leurs adversaires.

Une fin de match qui sent le KO

Seulement, le retour des vestiaires n'a pas été positif. Un ballon perdu au milieu de terrain par Tielemans, pourtant très intéressant jusque-là, et Jorge qui tacle de façon inconsidérée Quarsema dans la surface, voilà comment le Besiktas héritait d'un penalty (53e), transformé par Tosun (1-1). Le 4e but en autant de rencontres pour l'attaquant, sur une faute de "débutant" du Brésilien. Comme en début de match, Monaco était à la limite de la rupture, mais Quaresma ratait le cadre alors que Subasic était sorti der façon hasardeuse (58e). Après avoir beaucoup eu le ballon en 1re période, les Rouge et Blanc couraient beaucoup après. Mais à 15 minutes de la fin du match, Raggi plaçait une tête sur un corner, repoussée devant sa ligne par un défenseur. 

A la 80e minute, Babel faisait passer le frisson au prix d'un petit festival à l'entrée de la surface, comme Baldé l'imitait à la 84e, sur une volée contrée. Et Quaresma, sur un contre rapide, était repris par le retour courageux de Moutinho, venu tacler sa frappe alors qu'il se présentait devant Subasic (90e). Juste après, Medel commettait la faute à l'entrée de la surface sur une chevauchée de Fabinho (90+1). Sur un jeu en triangle, Baldé avait un duel avec le gardien de but, mais sa tentative était arrêtée (90+3). Des occasions, comme en 1re période, mais pas de victoire à l'arrivée.

La qualification se complique. Mais Leonardo Jardim dit y croire: "J'y crois toujours car ce n'est pas fini. Maintenant, on va attendre le résultat de Porto-Leipzig. S'ils font un petit match nul, alors nous aurons peut-être la possibilité de nous qualifier. Sinon, je crois que l'objectif sera plutôt de se qualifier pour l'Europa League. Après le match, j'ai deux sentiments contradictoires. Le nul n'était pas notre objectif donc je suis triste du résultat. Mais d'un autre côté, je suis heureux de la performance de l'équipe, de son comportement. Nous avons pressé l'adversaire et créé des situations de but."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze