La déception de Golovin sur le but allemand
La déception de Golovin sur le but allemand | Odd ANDERSEN / AFP

Ligue des Champions : Monaco puni à Dortmund

Publié le , modifié le

Le miracle n'a pas eu lieu pour l'équipe de Leonardo Jardim punie sur le terrain du Borussia Dortmund lors de la 2e journée de la Ligue des Champions (3-0). Une AS Monaco à deux visages a complètement craqué en deuxième période face à une redoutable équipe allemande en réussite depuis le début de la saison. Le coaching de Lucien Favre a permis au BVB d'ouvrir le score face à une équipe monégasque en manque de créativité. Avec 0 point, l'ASM se retrouve bon dernier du groupe A.

La série noire continue pour l'AS Monaco ! En s’inclinant 3-0 sur la pelouse du Borussia Dortmund, le club de la principauté vient d’enchaîner un dixième match sans victoire en Ligue des Champions, une huitième défaite, la quatrième de rang. Le dernier succès monégasque remonte à sa victoire 3-1 contre cette même équipe de Dortmund, marqué par l'attentat qui a touché le bus allemand avant la rencontre. En 18 mois, la forme des deux équipes s'est complètement inversée.

Déjà mal en point en championnat, la lueur d’espoir se réduit sur la scène européenne pour les hommes de Leonardo Jardim. Sans solution et manquant cruellement de créativité pour inquiéter une formation allemande bien rodée, il est temps de tirer la sonnette d’alarme à Monaco. L'ASM n'a plus marqué pour la troisième fois sur ses trois derniers matches.

Pourtant l’entame des Monégasque montrait une équipe venue relever la tête outre-Rhin. Dans un système en 5-3-2, Monaco a montré sa volonté d’évoluer en équipe, solide pour faire déjouer les plans d'un Borussia invaincu depuis le début de saison. Un dispositif qui a tenu 45 minutes avant que le bloc monégasque flanche complètement au retour des vestiaires. Et quand rien ne va, rien ne va à Monaco qui a perdu sur blessure Benaglio, touché à la cuisse juste avant la pause (45e). 

Mécontent du rendement de son équipe, l'entraineur du Borussia Dortmund, Lucien Favre, a opéré un coaching gagnant au retour des vestiaires. Le jeune attaquant Jacob Bruun Larsen ouvre le score cinq minutes après son grand début en Ligue des Champions. Parti à la limite du hors-jeu, le Danois de 20 ans a profité d’une défense monégasque statique et mal alignée pour conclure un long mouvement collectif. Le début de la déroute pour l’ASM.

Une deuxième mi-temps inoffensive

Malgré la présence de Golovin en numéro 10, la star Russe du Mondial arrivé cet été n’a jamais pu insuffler un vent positif à Monaco. Car si les absences de Rony Lopes et Steven Jovetic, blessés, peuvent expliquer le manque de rendement devant, la fébrilité défensive des rouges et blancs est très inquiétante.

Totalement dépassé par le festival de Marco Reus, Jemerson s'est fait déposer par le capitaine Allemand et oblige Kamil Glik à commettre une faute dans la surface. Si Paco Alcacer manque son Penalty (69e), l’attaquant espagnol s’est rattrapé en doublant la marque à la 71e minute. Passeur décisif sur le deuxième but, Marco Reus a terminé le travail et puni un Monaco au fond du seau dans le temps additionnel (3-0). Avec un nouveau but et une passe décisive, Reus est impliqué sur 14 buts du BVB sur les 10 derniers matches de son équipe à domicile en Ligue des Champions.

Sans solution offensivement mais surtout défensivement, Leonardo Jardim doit vite trouver la bonne formule pour renouer avec le succès. Dernier avec 0 point, Monaco a une double confrontation face au Cercle Bruges pour espérer finir troisième du groupe A, et éviter une élimination directe de toutes compétitions européennes pour la deuxième saison consécutive. 

Ligue des champions