Atlético Monaco

Ligue des champions : Monaco ne résiste pas à l'Atlético Madrid (2-1)

Publié le , modifié le

Malgré l’ouverture du score de Samuel Grandsir (18e), l’AS Monaco a perdu sur sa pelouse de Louis II face à une équipe de l'Atlético Madrid dominatrice toute la rencontre. Diego Costa a égalisé dans la foulée (31e) avant que Gimenez offre la victoire aux Espagnols (45+1).

Pour son entrée en Ligue des champions, l’AS Monaco se frottait à un cador européen : l’Atlético Madrid, vainqueur de la Ligue Europa et finaliste de la compétition en 2014 et 2016. Après un début de saison compliqué en Ligue 1 (15e avec seulement 5 points récoltés en 5 matches), les Monégasques avaient à cœur de marquer un grand coup pour lancer officiellement leur saison. Raté. Ce sont les Espagnols qui repartent de Louis II avec les 3 points de la victoire. 

Les Colchoneros attaquent le match en dominant complètement leurs hôtes. Leur pressing empêche toute opportunité à Monaco de sortir proprement le ballon. Obligés de se positionner très bas, les hommes de Leonardo Jardim subissent les attaques espagnoles pendant les 15 premières minutes de la partie. Mais les Monégasques ont du répondant.

Monaco ouvre le score

Après un raid mené côté gauche, N’Doram est servi et déclenche une frappe puissante du droit qui frôle la lucarne gauche d’Oblak (13e). Préféré à Jordi Mboula sur le côté droit, Samuel Grandsir a donné raison au coaching de Leonardo Jardim. Sur un déboulé de son capitaine Radamel Falcao, il a su profiter des hésitations de la défense des Colchoneros pour reprendre son centre en se jetant et ouvrant le score du pied droit, malgré la sortie du gardien adverse (18e).

Mais l’Atlético reprend les commandes

Les joueurs de Diego Simeone sont connus pour leur abnégation. Et ils le prouvent une fois de plus en reprenant très vite l’initiative du jeu. Magnifiquement servi par Antoine Griezmann en une touche de balle, Diego Costa s’infiltre dans le dos de la défense des locaux pour tromper Benaglio sur sa droite (31e). Un partout. Monaco est très vite acculé à nouveau et n’arrive pas à tenir le score avant de rentrer aux vestiaires. Sur un corner, Giménez s’envole au-dessus de toute la défense du Rocher en plein milieu de la surface de réparation et place une puissante tête qui transperce Benaglio pour permettre à l’Atlético de mener au score juste avant la mi-temps (45+1).

Au retour des vestiaires, ce sont toujours les Madrilènes qui se montrent les plus dangereux. Lancé par Koke, Diego Costa voit son but refusé pour position de hors-jeu (50e). Premier avertissement. Puis ce sont Antoine Griezmann (53e) et Hernandez (54e) qui ont fait passer une frayeur dans les travées de Louis II. Les rentrées de Jordi Mboula (58e) et d’Adama Traoré (69e) puis de Thomas Lemar (85e) n’auront rien changé. Les hommes de Diego Simeone se contentant de gérer leur avance pour repartir de Monaco avec les 3 points de la victoire avant d’accueillir Bruges le 3 octobre. De leur côté, les Monégasques se déplaceront sur la pelouse du Borussia Dortmund.