Le chaud public de Dortmund face à son équipe
L'équipe du Borussia devant son public très fervent | AFP - PATRIK STOLLARZ

Ligue des Champions: Monaco face au mur jaune de Dortmund en quarts

Publié le , modifié le

Devant l'impressionnant mur jaune des supporters du Borussia Dortmund, Monaco joue la première partie de son avenir européen, ce soir en quarts de finale de Ligue des Champions. L'une des meilleures armadas offensives d'Europe défie une équipe à la tradition de jeu offensive, soutenue par un public en fusion. Ce n'est pas un hasard sir le Borussia est invaincu cette saison à domicile (toutes compétitions confondues), et qu'il n'a plus connu la défaite dans son antre en championnat depuis mari 2013.

Le public ne marque pas de buts, mais "quand tu les as dans ton dos, c'est une sensation incroyable", raconte le gardien - désormais remplaçant - Roman Weidenfeller, et "s'ils sont contre toi, ils t'oppressent". Le paysage est planté, les Monégasques sont prévenus. Dans le Westfalenstadion (aujourd'hui "namisé" Signal Iduna Park), le Borussia n'a pas un 12e homme. Ils sont encore davantage. 

Dans "la Sud", plus grande tribune debout d'Europe, les 24.500 fanatiques du Borussia forment une muraille mouvante et beuglante, jaune et noire, presque aussi célèbre que le "Kop" de Liverpool pour quelques renversements de légende, comme les deux buts dans le temps additionnel pour éliminer Malaga (3-2, 0-0 à l'aller) en quarts de finale de l'épopée en C1 en 2013. Devant son public de fidèles absolus, la plupart des places étant louées à vie voire se transmettant de génération en génération dans les familles de la Ruhr, Dortmund n'a plus perdu en championnat depuis mai 2013, et il est invaincu cette saison en Ligue des champions.

Deux armadas offensives

Cette ambiance si chaude peut donc être le premier piège pour les adversaires. Entre Dortmund et Monaco, les deux plus jeunes équipes du plateau, la pression de l'événement peut être un élément majeur dans cet affrontement. Ce match, c'est aussi l'opposition entre les deux nouvelles pépites du foot français: Ousmane Dembélé et Kilian Mbappé. Ils se sont côtoyés voici quinze jours à Clairefontaine. Ils seront rivaux sur le terrain ce soir, au sein de deux attaques prolifiques. Deuxième meilleure attaque de la compétition (25 buts), Dortmund s'appuie sur un Pierre-Emerick Aubameyang dans une forme impressionnante depuis quelques semaines. "PAM", qui a joué à Monaco en 2010-2011, n'a pas marqué lors de la défaite samedi à Munich (4-1), mais avant ce match, il restait sur une série de 11 buts en sept matches, dont un triplé et deux doublés. Sur la scène européenne, ses 7 buts le placent dans le sillage de Messi (10) et Cavani (8). Monaco de son côté file vers les 100 buts en France (88 en Ligue 1 au bout de 31 matches), et a prouvé contre le Manchester City du Maître Guardiola que le foot offensif de Leonardo Jardim s'exportait au plus haut niveau.

Si Monaco déplore l'absence de Tiémoué Bakayoko, le ratisseur du milieu de terrain, suspendu, et de Sidibé, victime d'une appendicite, Dortmund doit faire sans deux cadres de l'attaque, Marco Reus (a priori) et surtout Mario Götze. Le buteur de la dernière finale de Coupe du monde, touché par un mystérieux problème de métabolisme, est forfait jusqu'à la fin de la saison. Pour l'équipe de Thomas Tuchel, un rappel: dans son histoire en Ligue des Champions, Monaco a souvent profité du but marqué à l'extérieur pour se qualifier au tour suivant. Et ce match aller se passe à Dortmund...

Le match Dortmund - Monaco
Le match Dortmund - Monaco
Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze