José Mourinho, Ligue Europa, Manchester United
L'entraîneur de Manchester United, José Mourinho | AFP - PAUL ELLIS

Ligue des champions: Manchester United et la Juventus pour conclure, l’Atlético sans illusion

Publié le , modifié le

La 6e et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions débute ce mardi. Si certains cadors ont déjà assuré leur qualification pour les 8e (PSG, Bayern, Chelsea, Barça, City, Tottenham ou le Real), d’autres doivent encore batailler pour arracher le précieux sésame. C’est notamment le cas de Manchester United dans le groupe A ou de la Juve dans le groupe D. L’Atlético Madrid espère lui un miracle dans le groupe C.

Groupe A : MU en ballotage très favorable

Manchester United a son destin en mains. En cas de victoire ou de match nul ce mardi à Old Trafford contre le CSKA Moscou, les Red Devils seraient assurés de leur qualification pour les huitièmes de finale de la compétition. Mieux, ils termineraient premiers à coup sûr ce qui leur donnerait davantage de chances de bénéficier d’un bon tirage pour février. Victorieux 4-1 en Russie fin septembre, les hommes de Jose Mourinho possède une différence de buts nettement favorable en cas d’égalité à deux avec le club moscovite, condamné à s’imposer 4-0 pour reprendre le goal average. Autant dire mission impossible. Seule une large défaite de United, conjuguée avec un succès de Bâle sur le terrain du Benfica, pourrait remettre en cause la qualification du triple champion d’Europe (1968, 1999, 2008). Autant dire que ça n’arrivera pas.

Groupe C : l’Atlético à 100 contre 1

Finaliste de la Ligue des champions en 2014 et 2016 (défaites contre le Real Madrid à chaque fois), l’Atlético Madrid n’est plus maître de son destin à l’entame de cette journée décisive. Tenus deux fois en échec par le petit poucet du groupe, Karabagh Agdam, en octobre, les Colchoneros doivent impérativement vaincre Chelsea –déjà qualifié mais qui vise la première place du groupe- à Stamford Bridge tout en espérant que l’AS Rome ne gagne pas face à Karabagh. En cas d’égalité (succès des hommes de Diego Simeone et match nul de a Roma), les Madrilènes termineraient devant les Romains à la faveur d’une meilleure différence de buts dans les confrontations directes (0-0 à Rome, 2-0 à Madrid). Une Roma qui pourrait subtiliser à Chelsea la première place du groupe en cas de victoire à condition que les Blues ne gagnent pas.

Groupe D : la Juventus mieux placée que le Sporting

La Juventus de Turin y est presque. A moins d’un improbable exploit du Sporting Portugal au Camp Nou, conjugué à un non-succès de la Vieille Dame au Pirée contre l’Olympiakos, déjà éliminé, les Bianconeri devraient pouvoir accéder aux huitièmes de finale de la plus prestigieuse compétition européenne dont ils ont atteint la finale en 2015 (1-3 face au Barça) et en 2017 (1-4 contre le Real). La première place du groupe est en revanche hors d’atteinte pour le champion d’Italie en titre puisque Barcelone possède l’avantage par rapport aux confronations directes (3-0, 0-0). Une sortie de route prématurée de la Juve serait considérée comme un nouveau drame pour le foot italien moins d’un mois après l’échec de la sélection nationale à se qualifier pour le Mondial 2018. Ce n’est quand même pas le plus probable.

Grégory Jouin @GregoryJouin