Ligue des champions Manchester city Barça Gundögan 112016
La joie de Gundogan, buteur pour Manchester City | AFP - Paul Ellis

Ligue des champions : Manchester City prend sa revanche sur le Barça

Publié le , modifié le

Pep Guardiola tient sa revanche: son Manchester City s'est imposé de superbe manière contre le FC Barcelone mardi soir (3-1), lors de la 4e journée de la Ligue des champions comptant pour le groupe C, effaçant la claque reçue en Espagne une quinzaine de jours plus tôt (4-0). A noter également que dans le groupe D, l'Atletico Madrid (avec un doublé de Griezmann) et le Bayer Munich se sont qualifiés pour les 8es de finale.

Si les Citizens ont concédé l'ouverture du score, c'est bien les Anglais qui se sont créés le plus d'occasions franches (13 tirs à 8). Messi ouvrait le score sur une contre-attaque d'une précision remarquable. Alors qu'Agüero était passé près de se procurer une occasion à l'autre bout du terrain, l'Argentin du Barça ouvrait pour Neymar sur l'aile gauche. Le Brésilien faisait la différence et servait Messi, qui se faufilait presque en marchant entre les défenseurs avant d'ajuster Caballero (0-1, 21). Le but avait (enfin) réveillé les Mancuniens. Sur un ballon mal renvoyé par la défense catalane, Sterling était lancé sur la droite de la surface. Avec un sang froid exceptionnel, il envoyait un caviar pour Gündogan au second poteau (1-1, 39).

La seconde période repartait sur le même tempo et Sterling (47) puis Agüero (48) manquait de peu la balle du 2-1. Pas De Bruyne. Le Belge envoyait son coup franc au fond de la cage d'un Ter Stegen fautif (2-1, 51). Dans un Etihad Stadium en fusion, les Citizens profitaient de tous les ballons. Gündogan quelques instants plus tard corsait l'addition (3-1, 74). De Bruyne débloquait la situation pour Navas qui lui centrait immédiatement pour Agüero. Le tir de l'Argentin était renvoyé sur la poitrine de Gündogan qui inscrivait son deuxième doublé en quelques jours après celui réussi contre West Bromwich samedi (4-0).

Le Bayern et l'Atletico assurent l'essentiel

Outre le PSG et Arsenal, le Bayern Munich et l'Atletico Madrid sont les deux autres qualifiés de la soirée, mais cela s'est aussi fait avec difficulté. Les Munichois ont laissé le PSV Eindhoven ouvrir le score avant de s'imposer grâce à des réalisations de Robert Lewandowski (34e s.p, 73e). Côté Atletico Madrid, c'est le Français Antoine Griezmann qui s'est mué en funambule en inscrivant deux buts d'équilibriste, dont un dans les tous derniers instants du match (28e, 90e+3), permettant aux "Colchoneros" de rester plus que jamais leaders de leur groupe (12 pts).
 

Enfin, dans le groupe B, le Benfica Lisbonne a profité du match nul entre Naples et Besiktas (1-1) plus tôt dans la soirée pour se repositionner dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale. Les Portugais se sont imposés à domicile face au Dynamo Kiev (1-0) grâce à un but sur penalty de l'Argentin Eduardo Salvio (45e+2), ce qui leur permet de doubler le Besiktas et de grimper à la deuxième place du groupe (7 pts). A domicile, les Turcs avaient ouvert le score sur un penalty de Ricardo Quaresma (79e) mais l'inévitable Marek Hamsik a égalisé trois minutes plus tard (82e) pour le Napoli, qui reste leader (7 pts).