Ligue des champions : Man United repart de l'avant, Haaland dans les annales, la Juve se fait peur

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Erling Haaland (Borussia Dortmund).
Erling Haaland (Borussia Dortmund). | BERND THISSEN / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Outre la victoire du PSG face à Leipzig (1-0) et l’élimination de Rennes face à Chelsea (1-2), six autres rencontres se disputaient lors de cette 4e journée de Ligue des champions. Manchester United a déroulé face à Basaksehir, Cristiano Ronaldo a inscrit son 131e but dans la compétition pour éviter le pire face à Ferencvaros, et les prodiges du Borussia Dortmund ont encore fait parler d’eux.

• United déroule face à Basaksehir

A deux journées de la fin de la phase de groupes, c’est toujours Manchester United le patron du groupe H. Les coéquipiers d’Edinson Cavani, titulaire, ont pris leur revanche sur les Turcs d’Istanbul Basaksehir, qui leur avaient infligé leur seule défaite dans la compétition le 4 novembre dernier. Les Mancuniens ont plié l’affaire en une mi-temps grâce à un doublé de Bruno Fernandes, avant que Marcus Rashford ne se fasse justice lui-même sur penalty (4-1). "Les garçons avaient envie de jouer, de prendre du plaisir, dans un match de Ligue des Champions à Old Trafford, c'est ce qu'on attend", s'est félicité Ole Gunnar Solskjaer.

Avec 9 points pris sur 12 possibles, les hommes du technicien norvégien continuent leur course en tête dans ce groupe. Dans l’autre match, le PSG a fait le minimum requis face à Leipzig (1-0) mais gratte la deuxième place à son adversaire du soir à la différence de buts. Le duel entre les Red Devils et les Parisiens mercredi vaudra son pesant d’or pour la première place du groupe.

à voir aussi Ligue des champions : Le PSG s'en sort bien contre le RB Leipzig Ligue des champions : Le PSG s'en sort bien contre le RB Leipzig

• Séville qualifié in extremis

Grâce à l’inévitable Olivier Giroud, Chelsea a arraché in extremis sa qualification dès ce mardi soir, en crucifiant Rennes au Roazhon Park (2-1) dans les arrêts de jeu. Scénario semblable pour le FC Séville face à Krasnodar : les Sévillans avaient ouvert le score par Ivan Rakitic mais Wanderson avait remis les Russes sur les rails. 

Il a donc fallu attendre le bout des arrêts de jeu pour que l’ancien Barcelonais Munir El-Haddadi vienne offrir la victoire et la qualification aux Andalous (2-1) sur un but heureux, alors que sa première frappe lui était revenue dans les pieds. Dans ce groupe E, on connait désormais sans grande surprise les deux qualifiés : Chelsea et Séville. Les deux s'affronteront la semaine prochaine et le vainqueur prendra une grosse option sur la première place du groupe. Le Stade Rennais et Krasnodar s’affronteront eux pour la troisième place qualificative mardi prochain.

à voir aussi Ligue des champions : Défait de justesse par Chelsea, Rennes est déjà éliminé Ligue des champions : Défait de justesse par Chelsea, Rennes est déjà éliminé

• Haaland et Sancho régalent face à Bruges

Si vous vouliez voir des (beaux) buts, il fallait se tourner vers le groupe F : 7 buts en deux matches pour deux faciles victoires de Dortmund face à Bruges (3-0) et de la Lazio face au Zenit (3-1). L’extra-terrestre norvégien Erling Haaland s’est encore fendu d’un doublé, devenant le joueur le plus rapide à inscrire 16 buts dans la compétition, en seulement… douze matches. Mais la merveille du jour nous vient de Jadon Sancho sur coup franc.

La Lazio elle non plus n’a pas fait de détail face au Zenit grâce à son homme providentiel Ciro Immobile, auteur d’un doublé comme Haaland. Avec 4 et 5 points d’avance sur le troisième Bruges, les deux équipes auront la possibilité de se qualifier au prochain match.

• Ronaldo et Morata sortent la Juve du guêpier, le Barca intenable

Visiblement, la célébration très "Ronaldo" de Myrto Uzuni n’a pas plu au détenteur du brevet original. Quinze minutes après l’ouverture du score surprise de Ferencvaros sur la pelouse de la Juve, Cristiano Ronaldo s’est chargé de remettre les Bianconeri dans le bon sens d’une frappe sèche de l’extérieur de la surface. Une 131e réalisation en Ligue des champions suivie d’un but en toute fin de match d’Alvaro Morata (2-1). "Nous sommes entrés de façon trop légère dans ce match et nous nous sommes retrouvés en position de devoir remonter", analysait Pirlo à la sortie.

Avec cette victoire à l’arraché, les hommes d’Andrea Pirlo évitent la mauvaise opération de la soirée : ils sont qualifiés et auront l’occasion de disputer la première place du groupe à Barcelone. Les Blaugrana ont accéléré en deuxième mi-temps en passant trois buts au Dynamo Kiev, dont un doublé de Martin Braithwaite. Ils sont toujours invaincus en C1 cette saison. Remplaçant au coup d’envoi, Antoine Griezmann a participé à la fête en inscrivant le dernier but (4-0). "On a atteint notre objectif", s'est réjoui Ronald Koeman  après le match, assurant que "l'image (du Barça) qu'on a donnée aujourd'hui, c'est celle que l'on veut voir".