Ligue des champions : Lyon sort "la tête haute", Juninho annonce déjà des départs

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Joie lyonnais
Les Lyonnais se félicitent de cette qualification surprise en demi-finales. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Olympique Lyonnais s'est incliné face au Bayern Munich (3-0), si les Gones manquent la qualification pour la finale de la Ligue des champions, ils sortent "la tête haute" selon Juninho. Le directeur sportif lyonnais se demande tout de même quelle tournure aurait pris le match si Lyon avait trouvé le chemin des filets sur ses premières opportunités.

Des regrets, Lyon peut en avoir. Loin d'être favori, l'Olympique lyonnais s'est créé des occasions en début de match, sans les concrétiser. "On peut avoir des regrets sur le premier quart d'heure. Dans un match de très haut niveau, ça se paie cash car on savait qu'on aurait peu d'occasions et que ce serait dur si on ne les mettait pas", confie Anthony Lopes au micro de RMC Sport.

Des regrets confirmés par Karl Toko-Ekambi, l'attaquant qui a frappé le poteau en début de match. "On aurait pu faire mieux et marquer des buts. La réussite n'était pas de nôtre côté, on a raté beaucoup d'occasions, moi-même j'en ai manquées. Je ne pense pas qu'ils étaient imbattables, on savait que l'on devait être au dessus de notre niveau pour gagner, on ne l'a pas fait, félicitations au Bayern."

"Si on marque sur l'une de nos deux occasions, je pense que le match n'est pas le même."
Rudi Garcia

Son entraîneur, Rudi Garcia, est longuement revenu sur le début de match des siens et sur l'importance des premières occasions manquées. "Même si l'on peut être fier de notre parcours et de notre match, il y a une part de déception, confirme l'entraîneur lyonnais. On obtient les premières occasions du match et on prend un but sur un exploit individuel de Gnabry. On a eu ce sentiment d'injustice qui nous a un peu plombé. Si on marque sur l'une de nos deux occasions, je pense que le match n'est pas le même, sans pour autant aller jusqu'à dire qu'on serait qualifié." L'ancien entraîneur de l'OM regrettait notamment l'utilisation du ballon par son équipe dans le premier acte. "On n'a pas assez utilisé le ballon pour les déplacer sur la largeur, on avait remarqué qu'ils étaient friables dans ce domaine."

Juninho, directeur sportif du club, reste lui très fier de son équipe. "Je pense qu'on sort avec la tête haute. Je suis fier, fier des joueurs et du staff. Pour battre une équipe comme le Bayern, il faut beaucoup de réussite et d'efficacité. Peut-être que si l'on avait marqué sur nos premières occasions, le match est différent. Je remercie tout le monde, les joueurs et les supporters."

à voir aussi Ligue des champions : Le Bayern Munich met fin à l'épopée lyonnaise pour rejoindre le PSG en finale Ligue des champions : Le Bayern Munich met fin à l'épopée lyonnaise pour rejoindre le PSG en finale

"Forcément, il y aura des départs, quand on fait une compétition comme celle-là, ils seront convoités"

Toutefois, les Lyonnais n'ont mis que peu de temps avant de se projeter sur la saison prochaine. "On ne va pas lâcher ce qu'on a réussi à créer, on va essayer de garder cet esprit de groupe pour faire une grande saison en montrant le même visage l'an prochain que cette saison qu'en Ligue des champions", raconte Anthony Lopes. Karl Toko-Ekambi a lui insisté sur la nécessité de garder la même "combativité".

Juninho est lui allé plus loin, confirmant que l'effectif allait sans doute être amputé de plusieurs éléments. "On a fait ce qu'il fallait, on va continuer le travail pour la Ligue 1. La Ligue 1 c'est notre vie, ce qui nous amènera en Ligue des champions, confie d'une voix amère Juninho. Forcément, il y aura des départs, quand on fait une compétition comme celle-là, ils seront convoités. Mais dès le prochain entraînement on devra mettre la même intensité pour jouer Dijon et retrouver la Ligue des champions l'an prochain."

Rudi Garcia a lui souhaité calmer le jeu, du moins provisoirement. "Je pense que Juni (Juninho, son directeur sportif) a parlé un peu vite, on verra, on ne peut rien dire ce soir. Il y aura peut-être des départs ou peut-être pas." Avant de revenir plus longuement sur ce qui attend les siens dès demain, la préparation de la saison prochaine. "Maintenant, il faut vite se replonger dans le championnat, j'ai des craintes parce que quand on joue la Ligue des champions et qu'on y fait des exploits c'est dur de se replonger dans le quotidien. Le quotidien c'est le championnat, on va devoir y performer pour retrouver la Ligue des champions alors il faut vite se remobiliser, c'est très important."

à voir aussi Ligue des champions : des Lyonnais sans défense Ligue des champions : des Lyonnais sans défense