La joie des Lyonnais sur le but d'Andersen.
La joie des Lyonnais sur le but d'Andersen. | Philippe DESMAZES / AFP

Ligue des champions : Lyon s'impose face au Benfica et prend une option sur les huitièmes

Publié le , modifié le

Battu par Benfica au match aller, Lyon a pris sa revanche avec la manière mardi au Groupama Stadium (3-1). Globalement supérieurs, les Gones ont fait la différence en première période grâce à Andersen et Depay, mais ont encore fait preuve de fébrilité en fin de match, avant que Bertrand Traoré ne vienne sceller le succès. Les Lyonnais sont provisoirement deuxièmes du groupe G derrière Leipzig, vainqueur du Zenit Saint-Pétersbourg (2-0).

Le 23 octobre dernier lors du match aller, Lyon avait totalement raté son entame de match face au Benfica, encaissant un but dès le 4e minute. Avant ce match retour, Rudi Garcia avait exhorté ses joueurs à être plus dans l'action que la réaction. Le message a été entendu.

à voir aussi Ligue des champions : Lille s'écroule contre Valence et efface ses dernières chances de huitièmes Ligue des champions : Lille s'écroule contre Valence et efface ses dernières chances de huitièmes

Dès la... 4e minute, Joachim Andersen est venu empêcher les Lyonnais de douter. Sur un centre de Léo Dubois devant Odysseas Vlachodimos, le défenseur central est venu placer une tête croisée (1-0, 4e). Disposés en 4-4-2 avec le duo Depay-Dembélé en pointe, les Gones ont fait très mal à une équipe du Benfica méconnaissable par rapport au match aller.

Depay indispensable

Et qui d'autre que l'inévitable Memphis Depay pour venir faire le break ? Sur une incursion d'Houssem Aouar côté gauche, le Néerlandais est venu placer son plat du pied (2-0, 33e). Avec ce nouveau but, il a marqué quatre des six buts lyonnais dans cette campagne européenne. 

Derrière, Anthony Lopes a été moins inquiété qu'au match aller malgré quelques tentatives portugaises, comme cette lourde frappe de Haris Seferovic (56e). En contrôle face à un Benfica maladroit (16 tirs mais seulement 3 cadrés), Lyon s'est ensuite mis à reculer autour de l'heure de jeu, alors que Depay avait quitté ses coéquipiers à la mi-temps pour une gêne musculaire.

Lyon joue encore à se faire peur

En confiance et galvanisé par ses deux buts d'avance, Lyon est retombé dans ses travers au point d'encaisser un but de Seferovic, initialement refusé pour hors-jeu (2-1, 75e). Un vent de panique a soufflé plusieurs minutes sur le Parc OL, mais Moussa Dembélé - sur un geste acrobatique qui a frôlé le montant - puis Bertrand Traoré - sur un exploit individuel (3-1, 89') - sont venus soulager les hommes de Rudi Garcia.

Avec cette victoire, Lyon fait la bonne opération dans ce groupe G et se replace à la deuxième place, derrière le RB Leipzig, qui s'est imposé face au Zenit Saint-Pétersbourg (2-0). Surtout, les Gones ont enfin gagné à domicile en Ligue des champions : cela faisait six matches de suite que ce n'était plus arrivé.